Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  



 
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité

 

 

Drapeau normand

ACTUALITÉS



Normandie Tourisme
 

La Manche

Calvados

Orne

Seine-Maritime

Eure

Châteaux en Normandie


Jardins normands

Randonnées


Histoire Normandie


Normandie gallo-romaine

Vikings en Normandie

Moyen-Age

Seconde Guerre mondiale en Normandie


Tradition Normandie


Faune de Normandie

Plantes en Normandie

Arbres en Normandie

Ornithologie

Mobilier normand


Normandie Terroir
 

Produits du terroirs normand

Cuisine normande


Normandie Culture
 

Costumes traditionnels normands

Littérature Normandie

Langue normande

Musique normande

Jeux traditionnels normands


Architecture



 
Suivez Patrimoine Normand sur Facebook






 

 



Louis de Frotté
Publié le : Mercredi 18 Octobre 2017


abonnement magazine


‹ Retour à la rubrique "Illustres Normands"  

Louis Frotté

ILLUSTRE NORMAND

Louis de Frotté

(1766 - 1800)

 
Extrait Patrimoine Normand N°103

Caricatures : Guillaume Néel

Texte : Stéphane William Gondoin

 

 

On connaît les chefs vendéens qui, tels La Rochejaquelein, Charrette ou Cathelineau, menèrent la guerre des « géants », pour laquelle Napoléon Bonaparte n’hésitait pas à proclamer son admiration. On connaît cette incroyable virée de la Galerne, qui attira ces mêmes Vendéens jusqu’aux portes de Granville, en 1793. On connaît aussi ce Jean Cottereau, surnommé « Chouan », qui mena la lutte sous la bannière aux lis en Mayenne. On oublie en revanche assez souvent, dans la galaxie de la contre-révolution, d’évoquer Louis de Frotté, qui guerroya contre les « bleus » aux confins de la Normandie et du Maine. Et pourtant, indépendamment de tout jugement sur ses convictions profondes, le personnage ne manquait pas de panache ! Mais si Napoléon avait une certaine sympathie pour la Vendée, il n’en éprouvait visiblement aucune pour les chouans normands. En témoigne la brutalité avec laquelle il fit exécuter Frotté et ses compagnons, tout près de Verneuil-sur-Avre. Il est vrai que l’ami Frotté avait un peu tendance à fricoter avec les Anglais et que pour le petit Corse cela constituait la ligne jaune à ne pas franchir…

 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 103, Octobre-Novembre-Décembre 2017)



 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Enguerrand de Marigny


• Catégorie liée :
illustre normand


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 



Patrimoine Normand 103


PATRIMOINE NORMAND N°103

Feuilleter patrimoine normand

Derniers articles


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

 

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.

 

ESPACE ANNONCEURS

 
Manufacture Bohin Fondation Claude Monet - Giverny
abbaye de Montivilliers Musée de l`horlogerie
Saint-Lo Musée de Normandie
Honfleur Musée Canel
Abbayes Normandes
Compagnie Theatre des Trois gros Publicité magazine normandie


Les RUBRIQUES


Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine

Livres sur la Normandie
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5