Patrimoine Normand magazine

 

Le château d'Orcher

Lundi 21 Janvier 2008

Extrait Patrimoine Normand N°03
Par Thierry Liot

Du haut de sa falaise, Orcher domine l'estuaire de la Seine et le pont de Normandie. La forteresse a été transformée en élégante habitation, aux boiseries particulièrement raffinées. Voici son histoire du temps de Guillaume le Conquérant à celui de Louis XV.

 

En dépit des destructions et des remaniements, la vieille forterresse dresse presque intacte sa tour du XIIe siècle, laquelle saisit le regard par sa brutale juxtaposition, au logis plus accueillant des Planterose de Melmont. La forte dénivellation gazonnée du premier plan nous situe l'emplacement d'un ancien fossé de protection des abords du château (OT Le Havre).

En dépit des destructions et des remaniements, la vieille forteresse dresse presque intacte sa tour du XIIe siècle, laquelle saisit le regard par sa brutale juxtaposition, au logis plus accueillant des Planterose de Melmont. La forte dénivellation gazonnée du premier plan nous situe l'emplacement d'un ancien fossé de protection des abords du château (OT Le Havre).

Les origines et l'histoire de la forteresse

Sur la forteresse qui domine l’estuaire de la Seine à proximité du vieux port d’Harfleur, Orcher occupa dès le Xe siècle une position stratégique de toute première importance. L’histoire d’Orcher débuta en 912, lorsque Rollon concéda à l’un de ses compagnons, Auricher, un domaine stratégique à Gonfreville. Outre son immense privilège de dominer l’estuaire de la Seine, privilège partager avec le châtelain voisin de Tancarville, le Seigneur du lieu allait aussi pouvoir bénéficier du droit d’épaves.
Une première tour élevée au XIe siècle fut intégrée près de cent ans plus tard à une véritable forteresse conçue selon un plan très simple. Une cour fermée par de solides murailles fu
t flanquée à chacun de ses angles d’une tour quadrangulaire. De ces fortifications ne subsistent plus que deux tours, réunies sur le front de Seine par un mur d'origine médiévale percé et remanié dans les temps moins incer...

Il vous reste 85 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas