Patrimoine Normand magazine

 

Les jardins normands

Dimanche 27 Janvier 2008

Extrait Patrimoine Normand N°04
Par Marie-François Valéry

Marie-Françoise Valéry nous emmène découvrir les splendeurs de vingt-deux jardins normands.
 

Parc et jardins du château de Canon - (© JM.Gatey - Calvados Tourisme).

Parc et jardins du château de Canon (© JM Gatey -  Calvados Tourisme).

Est-ce le vent qui souffle d'Angleterre ? Est-ce le climat ? Est-ce l'élan donné par les grandes jardinières ? Quoi qu'il en soit, la Normandie est particulièrement riche en beaux jardins. Les parcs et les jardins normands existent depuis longtemps, bien qu'il soit difficile de définir une tradition de l'art du jardin en Normandie. On les restaure aujourd'hui, on les met au goût du jour, on en créé. Et l'on s'émerveille devant le talent et l'enthousiasme des jardiniers normands. Leur dynamisme et leur passion leur font déplacer des montagnes même si leurs jardins se nichent au cœur du bocage, au milieu des herbages, près de beaux manoirs à colombages.
Certes, les similitudes avec l'Angleterre sont indéniables. Dans le Cotentin, on peut cultiver à peu près la même galle de plantes que dans le Devon, et à Varengeville-sur-Mer, on retrouve le mêle style de paysages dans le Kent. La présence du Gulf-Stream qui réchauffe l'atmosphère, permet de part et d'autres de la Manche de s’amuser à collectionner des plantes d’origines subtropicales. Les mêmes ondées, le même soleil voilé mettent les planes à l’aise. Les jardins sont verts, doucement colorés. En Normandie, jardiner n’est pas lutter. La nature coopère.
Ce n’est pas un hasard, si la Princesse Sturdza ou Guillaume Mallet se sont installés à Sainte-Marguerite-sur-Mer ou à Varengeville. Ils ont recherché une terre acide et de douceur pour donner libre cours à leur passion des rhododendrons pour créer son jardin de sous-bois au Vasterival, la princesse Sturdza s’est inspirée de Knightshayes dans le Devon. Pour réaliser le Bois des Moutiers, Guillaume Mallet a pris pour modèles des jardins du Devon qui descendent vers la mer.
Le Vasterival et le bois des Moutiers sont des jardins modèles. Tous les jardiniers normands s’y réfèrent. La Princesse Strurdza et Madame Mary Mallet, ont donné l’élan. Elles ont fait rayonner leur passion des plantes et leur goût des beaux jardins considérés comme des œuvres d’art. Elles ont offert leur savoir. Et sa mémoire, une leçon, un enseignement, l’image d’une jolie scène ou d’une belle association glanées au Vasterival ou au bois des Moutiers. Et toutes ces grai...

Il vous reste 84 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas