Patrimoine Normand magazine

 

La tragédie des Normands à la bataille d'Azincourt

Samedi 21 Juillet 2018
La tragédie des Normands à la bataille d'Azincourt

Le roi d'Angleterre Henry V. Sur sa cotte d’armes, il porte un écartelé de léopards anglais et de lys de France. Son père, Henry IV († 1413), avait déjà rendu compliquées les relations franco-anglaises. Lui n’hésita pas à relancer le conflit. Poésies anonymes sur les rois d’Angleterre (© The British Library, Harley 4205, fol. 7 v. Manuscrit anglais, vers 1445-1450).
 


Extrait Patrimoine Normand N°106.
Par Serge Van Den Broucke.
 

De toutes les batailles qui opposèrent l'Angleterre et la France pendant la guerre de Cent Ans, celle qui se déroula à Azincourt le 25 octobre 1415 fut sans doute la plus incroyable. Ce massacre, aussi terrible que rapide, s'acheva par la défaite spectaculaire des troupes françaises et scella le sort tragique de nombreux valeureux normands. Galerie de portraits de personnages engloutis dans la tempête.

Au début du XVe siècle, peu d'hommes furent aussi déterminés, énergiques et pétris d'ambition que le roi d'Angleterre Henry V de Lancastre. Profitant des conflits intérieurs qui ne cessaient de secouer et de diviser la France entre Armagnacs et Bourguignons, ainsi que de la fragilité mentale de Charles VI, il se mit en tête de rompre unilatéralement la trêve signée en 1396, qui devait pourtant durer 28 ans. Son but ? D'abord récupérer la Normandie, puis s'emparer du trône de France. On ne peut reprendre ici tous les détails de cette grande opération militaire. Mais, pour plan...

Il vous reste 88 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas