Patrimoine Normand magazine

 

Alençon

Lundi 18 Aout 2008
Alençon

Clocher de Notre-Dame vu de la Sarthe. Il fut reconstruit après l'incendie du chœur en 1744 par l'ingénieur Peronnet (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).


 
Extrait Patrimoine Normand N°29.
Par Isabelle Audinet.

Récemment restaurée, pour le plus grand plaisir des yeux, Alençon est une ville de frontière et de mélanges : frontière entre plusieurs régions (Normandie et Pays de Loire), entre plusieurs paysages, mélange des architectures, des matières, des couleurs. Alençon, aux marches de la Normandie, mais l’on oublie trop souvent qu’elle est une création des ducs de Normandie et qu’elle sut avoir une histoire brillante.

 

Des origines obscures

Si des recherches et découvertes fortuites ont permis de montrer la présence humaine dans l’Orne aux périodes proto-historique et antique, rien ne permet en revanche d’affirmer que l’une de ces occupations ait perduré pour devenir Alençon. Un site fut fouillé au nord de la ville (les Grouas), dans son actuelle zone industrielle, site présentant deux périodes d’occupation, la Tène III (de -500 à -50) avec un sanctuaire, et le troisième siècle ap. J.C. avec une industrie de poterie. Cependant, rien n’atteste la continuation entre ces deux périodes. Quant à la situation géographique d’Alen­çon dans le territoire, aucune voie gallo-romaine connue ne passe à proximité.

Il fut d’ailleurs difficile d’identifier ces voies et chemins antiques et seuls quel­ques-uns sont attestés. Une voie fut reconnue, entre Jublains et Bayeux, traversant l’ouest de l’actuel département de l’Orne. Une autre, reliant Vieux à Avranches passait au nord, puis une reliant Sées à Avranches (chaussée de Brunehaut), une autre encore, moins certaine, Vieux/Le Mans en passant par Sées et Exmes et enfin une voie, encore appelée « Chemin Perrée » joignant Le Mans à Evreux. Aucun de ces itinéraires ne passait près d’Alençon, mais il faut se rappeler que les agglomérations importantes à l’époque antique sont Exmes, Sées, Jublains et au nord, Vieux, Lisieux et Evreux. Alen­çon n’y figure pas, au même titre que Caen, Falaise. L’apparition d’Alençon est bien plus tardive, puisqu’elle remonte au début du Moyen Âge. En revanche, il est possible que le site ait pu servir de passage à gué sur la Sarthe et qu’une occupation très légère ait été mise en place en ce lieu, la traversée du gué attirant commeants et propri...

Il vous reste 82 % de cet article à lire.

 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas