Patrimoine Normand magazine

 

Les passions normandes de Viollet-le-Duc

Dimanche 30 Septembre 2018
Les passions normandes de Viollet-le-Duc

Eugène Viollet-le-Duc âgé par le photographe Nadar, entre 1872 et 1878 (papier, 34,8 × 25,8 cm. Rijksmuseum d’Amsterdam - rijksmuseum.nl).


 
Extrait Patrimoine Normand N°107.
Par Serge Van Den Broucke.

Dans l'histoire de l'architecture, peu de destins sont aussi fascinants que celui d'Eugène Viollet-le-Duc. Depuis l'adolescent qui s'en va à pied sur les routes de Normandie jusqu'au maître d’œuvre des restaurations du château d'Eu, sa pensée va complètement bouleverser la façon dont le patrimoine est perçu.
 

Ce 22 septembre 1832, il fait bien gris à Rouen. Dans la pénombre de la cathédrale, face à l'escalier à balustrade construit par Guillaume Pontifs au XVe siècle qui donne sur la bibliothèque du chapitre, du côté du portail des Libraires, un garçon de dix-huit ans est en train de dessiner. C'est Eugène Viollet-le-Duc. Sous son crayon agile, aucun détail ne lui échappe. Méticuleux jusqu'à l'obsession, il veut devenir architecte, comme son grand-père. Et surtout travailler sur les bâtiments du Moyen Âge, période qui le fascine depuis son enfance. Ses parents très aimants ne criti...

 

Il vous reste 82 % de cet article à lire.

 

Dossier "Préservation du patrimoine" (14 pages) :




Abonnement Patrimoine Normand
 
LIBRAIRIE « ARCHITECTURE » :

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas