Patrimoine Normand magazine

 

Caen dans l’œil d’Edmond Bacot

Jeudi 27 Décembre 2018
Caen dans l’œil d’Edmond Bacot

Église Saint-Pierre vue depuis l’ouest, avant les travaux des années 1860, avec la rue des Petits-Murs qui bordait l’hôtel d’Escoville en longeant l’Odon. Le pont Saint-Pierre passe au-dessus de la rivière (Edmond Bacot, entre 1852 et 1854, tirage sur papier salé d’après négatif en verre, 339 x 256 mm. Fonds Harris Brisbane Dick, 1995 © The Metropolitan museum of Art de New York – metmuseum.org).


 
Extrait Patrimoine Normand N°108.
Par Stéphane William Gondoin.

Si, de nos jours, figer l’instant présent relève du jeu d’enfant avec n’importe quel téléphone portable, il fut une époque où la photographie relevait de la patience et du miracle technologique. Retour sur l’un des pionniers de cet art, à qui nous devons certaines parmi les plus anciennes prises de vue de Caen.
 

Dans les années 1852-1854, un personnage encombré de tout un fatras impressionnant arpente les rues de la cité normande. Probablement entouré d’une nuée de marmots et de curieux, il pose une drôle de boîte en bois sur un trépied, prie l’aimable assistance de s’écarter, puis se fige comme si le temps suspendait sa course folle l’espace d’une poignée de secondes. Sans un mot, il se ranime, remballe précautionneusement son matériel, se déplace et s’en va renouveler l’étrange cérémonial quelques centaines de mètres plus loin. Cet homme se nomme Edmond Ba...

 

Il vous reste 87 % de cet article à lire.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas