Patrimoine Normand magazine

 

Le poiré de Domfront : « champagne normand »

Jeudi 3 Janvier 2019
Le poiré de Domfront : « champagne normand »

Sur la Route du Poiré qui sillonne à travers les vergers centenaires ce « Site remarquable du Goût » qu’est le Domfrontais, le musée du Poiré, à Barenton, se visite sans bourse délier, tous les jours d’avril à octobre (© Jean-Luc Péchinot).


 
Extrait Patrimoine Normand N°108.
Par Jean-Luc Péchinot.

La poire y rime avec terroir. En Domfrontais, le Poiré Domfront, auréolé de ses AOC et AOP, est parfois qualifié de « champagne normand ». Élaboré uniquement avec du jus de poires, un nectar naturel et pétillant qui mérite la mention « boisson de patrimoine ».
 

Pas né de la dernière pluie, le poirier, puisque saint Jérôme aurait été le premier à l’introduire dans la langue latine (piracium). Cultivé en Normandie bien avant le pommier à cidre, rapporté d’Espagne au Xe siècle, le poirier à poiré s’est enraciné dans le maillage bocager d’une quarantaine de communes, au carrefour de l’ouest de l’Orne et du nord de la Mayenne. Une entité géographique et culturelle qui se caractérise tant par son climat doux et pluvieux que par la profondeur et la richesse de ses sols, favorables aux longues racines du poirier à hautes ti...

 

Il vous reste 87 % de cet article à lire.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas