Patrimoine Normand magazine

 

L’architecture à pans de bois dans le pays d’Auge

Mardi 25 Juin 2019
L’architecture à pans de bois dans le pays d’Auge

Manoir de Coupesarte, à Mézidon-Vallée-d'Auge (© Stéphane William Gondoin).


 
Extrait Patrimoine Normand N°110.
Par Michaël Herbulot.

Le patrimoine normand à pans de bois ne saurait se réduire à l'image bucolique de la petite chaumière à colombages, plantée dans un pré parmi les pommiers et les vaches. Il suffit pour s'en convaincre de partir à la découverte des maisons à encorbellement et des anciennes échoppes qui émaillent Pont-l’Évêque, Lisieux ou Orbec, des manoirs prestigieux qui parsèment la campagne augeronne, ou encore des villas balnéaires de style « néo- normand » qui jalonnent la Côte Fleurie. Rural ou urbain, modeste ou ostentatoire, multiséculaire ou presque contemporain, le bâti à pans de bois est d'une extraordinaire diversité dans le pays d'Auge.


L'architecture traditionnelle en bois et en terre est une composante majeure des paysages augerons. Elle témoigne de savoir-faire ancestraux qui ont été transmis de génération en génération depuis des temps immémoriaux. Il est de coutume d'attribuer une origine scandinave à la maison normande à pans de bois et de voir dans les conquérants venus du nord d'habiles charpentiers de marine reconvertis dans le bâti. Mais c'est bien au-delà de l'époque viking qu'il faut regarder pour trouver les prémices de l'art de bâtir en bois et en terre. En effet, les habitations néolithiques des premiers agri...
 

Il vous reste 89 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas