Patrimoine Normand magazine

 

Roger Martin du Gard

Jeudi 11 Juillet 2019
Roger Martin du Gard

Roger Martin du Gard. 1881-1958 (© Guillaume Néel).


Extrait Patrimoine Normand N°110.
Caricature de Guillaume Néel.
Par Stéphane William Gondoin.

 

Quand la Normandie n’enfante pas directement de grands écrivains (citons Malherbe, Flaubert, Maupassant, Allais…), eh bien elle les attire à elle comme des lucioles : ainsi Hugo, Prévert, Sartre (pas de son plein gré), Proust ou encore Roger Martin du Gard. Né à Neuilly dans une famille de juristes, ce dernier aime poser ses valises au château du Tertre, à Sérigny, à l’origine une propriété de la famille de son épouse, qu’il rachète à son beau-père. C’est là, dans un bureau aux fenêtres donnant sur l’insondable forêt de Bellême, qu’il compose sa célèbre saga romanesque, Les Thibault, racontant la destinée de deux familles dans une France de la « Belle Époque » glissant doucement sans bien s’en rendre compte vers la Première Guerre mondiale (encore elle !). Cette œuvre gigantesque lui vaudra le prix Nobel de littérature en 1937. Dans sa demeure percheronne, où il s’éteindra le 22 août 1958, il reçoit les sommités littéraires de son temps, tels que Gide, Malraux, Camus… Excusez du peu ! Le personnage est réputé doux, timide, discret, bienveillant. Bref, un homme de bonne volonté…
 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas