Patrimoine Normand magazine

 

La prestigieuse destinée de saint Marcouf

Mardi 1 Octobre 2019
La prestigieuse destinée de saint Marcouf

Chœur de la cathédrale de Coutances, chapelle Saint-Marcouf. Verrière du XIIIe siècle racontant la vie du fondateur de l’abbaye de Nantus. Une fois saint Marcouf ordonné prêtre par saint Possesseur, il part évangéliser le Cotentin (© Stéphane William Gondoin).


 
Extrait Patrimoine Normand N°111.
Par Stéphane William Gondoin.

En septembre 1350, juste après son sacre en la cathédrale de Reims, le nouveau roi de France, Jean II le Bon, emprunte l’ancienne voie romaine menant vers Laon. Il s’arrête à mi-chemin entre les deux villes épiscopales, dans la paroisse de Corbeny (Aisne). Là se trouve un modeste prieuré dépendant de la prestigieuse abbaye Saint-Rémi de Reims. Il vient y vénérer les reliques d’un saint originaire du Cotentin, mort depuis 800 ans, et solliciter de sa part une grâce bien particulière.

 

Saint Marcouf vit dans la première moitié du VIe siècle, au temps où les fils du roi Clovis (souvenez-vous, le vase de Soissons…) règnent sur une large partie de l’ancienne Gaule. On ne sait pas grand-chose avec certitude sur son existence : seuls nous renseignent deux récits hagiographiques tardifs, où le merveilleux et le réel s’entremêlent, sans qu’il soit toujours possible de distinguer ce qui relève de l’un ou de l’a...
 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas