Patrimoine Normand magazine

 

Rencontre avec le Duo Denain Biard

Jeudi 1 Novembre 2012
Rencontre avec le Duo Denain Biard

Le duo Denain-Biard. Patrick Denain et Miguel Biard (© Duo Denain/Biard).
 

Après avoir réalisé un panorama général de la musique d'expression normande, Jean-Phillipe Joly va s'attacher à présenter plus en détail chaque groupe ou artiste, ainsi que les actualités (sorties de CD, concerts, créations de groupe...).

Aujourd'hui nous allons vous présenter un duo de chanteurs de la région de Fécamp qui propose des chants traditionnels de marins a capella essentiellement et parfois accompagnés d'un seul instrument. Il s'agit du DUO DENAIN-BIARD.
Grâce à des voix à la téciture remarquable et aux anecdotes de bord ou du port, nos deux chanteurs nous transportent avec émotion au cœur des bordées, des bamboches, de la sociabilité villageoise et des coups de vents. On pourrait presque sentir l'odeur des baleines et de la morue, presque ... heureusement !
Patrick Denain une des figures du chant de marin en France avec le groupe fécampois Marée de Paradis ou dans le cadre des CD du chasse marée, répond à nos questions pour les lecteurs du magazine.


 

INTERVIEW

 
Jean-Philippe Joly pour Patrimoine Normand : Patrick vous représentez le duo aujourd'hui, alors dites nous quelle a été la genèse de celui ci, et quel est son répertoire ?

Patrick Denain : Il  y a quatre ans Marée de Paradis avait été pressenti pour un festival de chants de marins en Hollande, or notre accordéoniste et chanteur Laurent Barray n’était pas disponible. Pour fonctionner il nous fallait au moins un « répondeur » pour la plupart de nos chansons. J’avais déjà fait quelques répétition de morceaux avec Manuel Biard et c’est naturellement que je lui ai demandé de venir avec nous. Là bas en plus des concerts, nous avons fait des animations de rue et de bars. A partir de là, N.Kalma nous a demandé de venir dans son petit festival qu’il montait au nord de la Hollande, à Workum, mais comme il avait peu de moyens nous lui avons proposé de nous déplacer à deux seulement. De là on nous a demandé à Chicago, puis en Angleterre et en Ecosse, aux bordées de Cancale… le duo était lancé, mais aussi le trio Denain, car nous pouvons être accompagnés par des invités occasionnels. Que ce soit en Duo ou en Trio des vidéos sont disponibles sur You Tube cela donne une bonne idée de ce que nous pouvons faire.
Le répertoire, quant à lui, est celui des chants du pays de Caux, les chants du pays de Bray mais aussi du reste de la Normandie avec une forte proportion de chants à danser la ronde, dont le fameux rond à trois pas. Ces chants à danser ont été très bien conservés en pays de Caux, car pratiqués jusqu’à Rouen et ceci jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Notre répertoire comporte des chants des Terre-neuvas, mais aussi des baleiniers ou de Cap Horniers dans une moindre mesure.

PN : Quelle est la particularité de votre prestation, n'est ce pas un peu « unique » en France, si on exclu les chants à danser du kan ha diskan ?

Patrick Denain : En effet, c’est un chant à danser avec un meneur et un ou plusieurs répondeurs. Il faut donc un public prêt à danser ou très attacher au chant traditionnel et pas seulement au chant de marin, et encore moins au chant de marin non traditionnel.

PN : Vous êtes sollicités surtout à l'étranger si je ne me trompe pas, avez-vous une explication à cela ? 

Patrick Denain : Les Anglais sont très friands de ce répertoire chanté de cette façon, bien entendu dans la région du pays de Caux la tradition est relativement vivante surtout autour de Fécamp et nous nous y produisons régulièrement. Ce type de chants, qui devait exister dans tous les ports normands, intéresse un public plutôt très attaché à la tradition maritime. Nous devrions donc être un jour appelés à Granville, Port-en-Bessin ou Cherbourg !

PN :  Que diriez-vous à des jeunes ou moins jeunes voulant se lancer dans ce type de chant ? Quelle sont les qualités requises ? Y a t-il moyen d'apprendre avec vous ou d'autres ? 

Patrick Denain : Au delà de savoir chanté, bien entendu, il faut aimer danser et s’intéresser au chant maritime et donc à l’histoire maritime. Nous animons des stages assez régulièrement (nous serons avec Laurent Barray à Nantes très prochainement), et je suis déjà intervenu dans des écoles avec des spectacles organisés avec les enfants. Nous sommes ouverts à toutes les propositions pour mieux faire connaître le répertoire.

PN :  Un dernier mot pour nous dire où venir sentir les alizés et le calfatage, avec vous deux, prochainement ?

Patrick Denain : Nous serons prochainement en concert tout près de Fécamp, mais l’événement incontournable à venir est celui du « colloque pays de Caux, pays de chanteurs » organisé par la Loure.
En effet, ce territoire, comme je le disais, est le seul en Normandie à avoir conservé la mémoire des rondes chantées, qui présentent de fortes ressemblances avec des chansons et danses de la Renaissance (branle double...).

 
Propos recueillis par Jean-Phillipe Joly, le 2 novembre 2012.


 

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Pour suivre l'actualité du Duo Denain/Biard, rendez-vous sur Facebook : 
https://www.facebook.com/biardenain/
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas