Patrimoine Normand magazine

 

« Ces chers disparus » : la demoiselle de Fontenailles

Jeudi 30 Octobre 2014
« Ces chers disparus »  : la demoiselle de Fontenailles

Longues-sur-Mer (Calvados) : la Demoiselle de Fontenailles, avant le 26 avril 1902 (© coll Stéphane William Gondoin).

 

Le patrimoine, qu'il soit naturel ou d'origine humaine, est par essence fragile et périssable. Sur l'interminable liste des chers disparus de notre région, figure la [Demoiselle de Fontenailles]. Il y a une centaine d'années de cela, cet immense fanal créé par la nature en rongeant le calcaire des falaises, s'élevait, solitaire, sur la plage de Longues-sur-Mer, dans le département du Calvados. On raconte qu'elle avait auparavant deux sœurs, emportées par les caprices de la mer quelques décennies plus tôt. Une légende prétend qu'il s'agissait de trois jeunes filles pétrifiées de terreur en assistant, impuissantes, au naufrage du navire emmenant leurs fiancés. La dernière des [Demoiselles] rescapées est ainsi décrite en 1878 : « La demoiselle de Fontenailles ne manque pas de caractère au milieu du site sauvage où elle est restée isolée et qu'elle domine de toute sa hauteur : elle est impassible dans cette solitude du rivage, elle reçoit tour à tour les assauts furieux de la lame ou les caresses perfides des flots apaisés […] D'autres fois aussi, elle s'enveloppe d'un voile transparent de brouillards ; perdue dans la brume marine, elle revêt les formes les plus fantastiques, ne laissant deviner qu'une silhouette vague et indécise. » À la fin du XIXe siècle et au tout début du XXe siècle, elle est un lieu de promenade prisé et les foules à ombrelles et canotiers aiment venir se faire photographier sous sa masse imposante. Jusqu'au 26 avril 1902 où, en pleine tempête, la [Demoiselle] s'effondre dans la mer...

 

Article publié par Stéphane William Gondoin.

Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas