Patrimoine Normand magazine

 





Aux origines du Havre

Vision romantique de l'entrée du port du Havre avec la tour François Ier(© Patrimoine Normand). 

Aux origines du Havre


Extrait Patrimoine Normand N°17
Par Georges Bernage
 


Nous découvrons ici les origines d'un port, depuis le hameau installé au milieu de marais autour de la chapelle Notre-Dame de Grâce jusqu'à la ville alors axée sur deux quartiers initiaux.
 

François Ier créa en 1517 la ville du Havre pour remplacer Harfleur dont le port d'ensablait, mais ses origines sont plus anciennes. Nous irons à leur découverte et suiverons l' évolution de la ville jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, retrouvant sa physionomie, l'âme de la vieille ville.
Nous avons beaucoup utilisé le grand ouvrage d'Alexis Lemale (Le Havre d'autrefois, 1883) qui est un document incontournable en ce qui concerne l'iconographie ancienne et les sources écrites. 



Des Romains aux Vikings
 
L'estuaire de la Seine était habi à l'époque gauloise et romaine, nous l'avons déjà vu pour Harfleur (voir Patrimoine Normand n° 14). Des vestiges romains ont aussi été découverts autour du Havre. A cette époque, la côte d'Ingouville était déjà habitée. On trouva là de grandes monnaies d'or et un vase romain avec des sujets mythologiques. Leure remonte à cette époque. Son nom remonterait au Gaulois Lugodurum (d'après F.de Beaurepaire), "forterresse de Longue"(?). Puis vinrent les vikings. solidement  implantés dans le Pays de Caux. l'estuaire de la Seine était aussi pour eux une base idéale, les noms des lieux rappellent leur souvenir. Il y a tout d'abord Harfleur (Harfloi) qui est le nom scandinave mais aussi Sanvic dont le nom signifie "la crique de sable" (Sandvik) et les Vikings, ainsi que leur nom l'indique, sont des "hommes des criques" (vik), car c'est dans les petite baie qu'ils s'établisaient leur ports, vikings. A proximité s'installa l'un d'eux, Inglof , à l'emplacement actuel d'Ingouville. Nous trouvons aussi le Hoc une pointe de terre qui signifie "croc" (hok) en scandinave.  La Hève pourrait venir du scandinave höfn/havn qui signifie "port".   
 

Un port au milieu des marais
 
En aval de Harfleur, le grand port médiéval au nord au nord de l'estuaire, Leure, est un port d'une certaine importance. On y exploitait des salines mentionnées dans une charte en 1050 . Vers le XVIe siècle, Saint-Nicolas de Leure atteint une grande prospérité. L'église, refaite après le siège de 1563, comportait des vestiges plus anciens dont des pierres tombales. Elles furent démontées lors de la destruction de Saint-Nicolas et sont maintenant dans la salle basse du musée du prieuré de Graville. Il y a là la dalle funéraire de Pierre Bérenguier  (Ici gist Pieres Berenguier . Dex eit, merci de s'ame. amen) et celle de Guillaume Parey, qui trespassa l'an de grâce 1374, le vendredi avant la Mi aoust: prie pour l'ame de lie Pater n. Subsiste aussi la moitié supérieure de la dalle funeraire de Guillaume Groumesnil.
Nous retrouvons grâce aux recherches de l'Abbé Cochet, l'histoire de ces habitant de le Leure. " les deux débris dont il me reste à parler offrant des noms historiques qui appartiennent à la marine française du XVIe siècle, Guillaume du Moustier et Guillaume de Grosmesnil. Guillaume du Moustier, maîstre d'une gallye de 200 hommes combattit à la fatale journée de l'écluse ; Guillaume fut le héros de cette bataille, où, d'après des historiens, périrent plus de trente mille marins français. Malgré le désavantage de cette malheureuse journée,où deux amiraux  furent tués et un troisième prit la fuite. Guillaume de Grosmesnil, simple seigneur normand, osa prendre à l'abordage un vaisseau anglais monté de chevaliers et d'écuyers. Le roi d'Angleterre, qui commandait en personne sa flotte, et à qui Béhuchet s'était rendu prisonnier, fit perdre celui-ci au grand mât de son navire de son navire. C'était, dit Belleforest, en vengeance  de ce que l'année précédente il avait attaqué Portsmouth, brûlé Southamton est ravagé tout le pays des environs. Ces hommes de Leure, ce sont les ancêtres naturels des marins du Havre ; ce sont les aïeux direct de nos hommes de mer d'aujourd'hui. Le Havre de Leure fut, sous Philippe de Valois, le prédécesseur direct du Havre-de-Grâce de François Ier. Et puis la terre de l'Eure ne fait-elle pas partie intégrante du territoire du Havre?". L'expédition de Leure avait en effet été préparée en juillet 1338 pour ravager la côte d'Angleterre,prendre Portsmouth et brûler Southampton. Cette localité portuaire contribuera en effet, grâce à ses nombreux marins, à constituer Le Havre, un peu plus à l'ouest. Ce n'est plus maintenant qu'un quartier portuaire au sud de la ville dont le nom est orthographié "L'Eure" de manière aberrante. Il faudrait  rendre son vrai nom à un port qui précéda Le Havre.
Outre Leure, le village d'Ingouville, dont subsiste la belle église Saint Michel, bel édifice reconstruit vers 1480 à l'emplacement d'une église romane, domine, vers la fin du Moyen Age, le marais au bord duquel est établi le village du Havre de Grâce et sa chapelle. Un peu plus loin se dressait l'église Saint Julien de Rouelles, édifice du XVe siècle, qui subsiste. Un peu plus à l'est, le prieuré de Graville, dominant la plaine est fort ancien. Notons aus
si une motte féodal...


Il vous reste 70 % de cet article à lire
commander ce magazine.

Le Havre - Porte d`Ingouville
La porte d'Ingouville en 1632, eau forte d'après un dessin fait d'après nature en 1787 par l'Abbé Aufray. On remarquera le caractère monumental de cette porte détruite vers 1800, elle était l'un des plus beaux édifices de la ville (© Patrimoine Normand).

A LIRE :
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Impression, soleil levant

Publié le : 2 juillet 2017   Claude Monet, Impression, soleil levant, 1872, huile sur toile, 50 × 65 cm, Paris, Musée Marmottan Monet (© Bridgeman Images). Impression, soleil levan...

 

Illustre normand : Louis Malet de Graville

‹ Retour à la rubrique "Illustres Normands"   ILLUSTRE NORMAND Louis Malet de Graville (1438-1516)   Extrait Patrimoine Normand N°101 Caricatures : Guillaume Néel Texte : Stéphane William...

 

Illustre normand : François Ier

‹ Retour à la rubrique "Illustres Normands"   ILLUSTRE NORMAND François Ier (1494-1547)   Extrait Patrimoine Normand N°101 Caricatures : Guillaume Néel Texte : Stéphane William Gon...

 

Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance

Publié le : 2 avril 2017   Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Stéphane William Gondoin Le 7 février 1517, le roi François Ie...

 

Les premiers photographes normands

Publié le : 31 mars 2017   Vue générale de la cathédrale de Rouen par Edmond Bacot, vers 1852-1854. Tirage sur papier salé à partir d’un négatif verre (© The Metropolitan Museum of...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas