Patrimoine Normand magazine

 





Château et parc de Vendeuvre


abonnement magazine


Chateau de Vendeuvre

Château de Vendeuvre - Façade arrière du château et jardin classique avec topiaires (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).
 

Château & parc de Vendeuvre 
Le parc de Vendeuvre et son histoire


Extrait Patrimoine Normand N°38
Par Jeanine Rouch

 
Connu pour ses miniatures, Vendeuvre, c'est aussi un parc savamment organisé autour de jardins d'eau.

Dès le Haut Moyen Age, un village existait au bord de la Dives sur le tracé d’une voie romaine. Le nom de Vendeuvre vient du gaulois Vindos (blanc) et briga (« mont » ou « agglomération ») (Vendevre, en 1195). A cette époque, une place forte commande le pont sur la Dives, la baronnie de Vendeuvre relevant du fief de Crèvecœur. Un peu plus tard, Julien de Paulmier, Vicomte de Falaise et médecin du roi Charles IX, devenu, en 1685, seigneur de Vendeuvre, habite le vieux manoir et y reçoit l’élite protestante et intellectuelle de son temps, Clément Marot, entre autres. S’y succèdent ensuite plusieurs familles s’illustrant, tant par leur bravoure que par leur notabilité. En 1675, Vendeuvre est aux mains des Beaurepaire de Louvagnie. Issue de cette famille, et héritière du domaine, Jeanne-Gabrielle ap­por­te en dot en 1739 à Ale­x­andre le Forestier d’Osseville, la seigneurie de Vendeuvre. De cette union fut créée, de père en fils, propriétaire du domaine jusqu’à nos jours, la noble lignée des Vendeuvre.

Jardin Château de Vendeuvre

Jardin du château de Vendeuvre (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).

Disposant de revenus importants, Alexandre, alors ingénieur du roi, y entreprend de grands travaux. Il déplace de 800 mètres le village et fait construire de 1750 à 1752 sur les plans de J.F. Blondel, le château actuel, abandonnant ainsi le  vieux manoir des Paulmier, jugé inconfortable et trop humide. Agréé par Alexan­dre de Vendeuvre, le plan d’architecture extérieur de cette nouvelle « maison des champs » sans ostentation s’ins­pire du style Régence. La sobre ordonnance des façades est adoucie par le couvrement cintré des baies, l’enroulement des volées d’escaliers et les or...
 
Il vous reste 73 % de cet article à lire
commander ce magazine.
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 38, Eté 2001)


 

 
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Randonnée à Villers-sur-Mer

Publié le : 2 juillet 2017   Les falaises des Vaches Noires, hérissées de pics et creusées de ravins (© Julien Boisard). À vos marques, prêts, randonnez !...

 

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Château de Mesnil-Geoffroy : la majesté paysagère

Publié le : 1er avril 2017   Château de Mesnil-Geoffroy (© TGL). Ermenouville en Caux : la majesté paysagère Extrait Patrimoine Normand N°10...

 

Grand Bunker de Ouistreham : le musée du Mur de l’Atlantique

Publié le : 31 mars 2017   Le musée attire chaque année de nombreux vétérans avec leur famille, des reconstitueurs passionnés et des militaires des pays alliés (© Grand Bunker)....

 

Honfleur : les trois jardins

Publié le : 03 janvier 2017   Honfleur en Auge Les trois jardins Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Thierry Georges Léprévost Honfleur évoque l’estuaire et le pont de Normandie, la pêche...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas