Patrimoine Normand magazine

 





Tripes à la mode de Caen

Tripes à la mode de Caen

Fameuses tripes à la mode de Caen


Extrait Patrimoine Normand N°38
Par Erik Groult

Issues du vieux répertoire culinaire français, une recette qui remonterait au XIVe siècle et dont se régalaient les fins palais de chez nous.
 
Si leur cuisson  est longue, elles ne demandent pratiquement pas de surveillance…

Voici un exemple de ce qui pouvait se faire au siècle passé.
De bonnes tripes doivent cuire deux fois douze heures (
deux nuits, par exemple), de préférence dans une « tripière » et au four. La tripière se présente comme une marmite ventrue à très petite ouverture en terre de Noron-la-Poterie, c’est-à-dire brune et brillante. Un fait-tout en aluminium peut faire aussi l’affaire.

Il est préférable de les préparer en grande quantité.

Sur ces deux pages, viande, légumes, épices qui composent la recette personnelle de Monsieur Marie, légère et bien au got du jour.

Les ingrédients :

• 3 kg de tripes achetées chez le tripier et déjà blanchies
• 150 grammes de graisse de bœuf
• 150 grammes de couenne de lard frais
• 2 pieds de veau (faire retirer l’os le plus gros après avoir fait fendre celui-ci en deux)
• 200 g de graisse de veau
• 700 grammes d’oignons
• 700 grammes de carottes
• 6 blancs de petits poireaux
• 2 gros poireaux lavés et fendus
• 1 gros bouquet garni
• 4 clous de girofle
• 4 brins de persil commun
• 1 cuillère à café de quatre épices en poudre
• 12 grains de poivre
• Gros sel de mer
• 1/2 litre de vin blanc sec
• 1/2 litre de cidre sec
• Du bouillon de bœuf (de quoi recouvrir le tout)

La manière de procéder :

-  Allumez le four, th. 6
- Epluchez les oignons et piquez-en un avec les clous de girofles, coupez les autres en gros quartiers, coupez en lamelles la graisse de bœuf et la couenne.
dans le fond de la tripière disposez une partie des lamelles de gras de bœuf, de couenne de lard, la moitié des pieds de veau, la moitié des oignons, la moitié des tripes, l’oignon piqué de clous de girofle, le bouquet garni, les poireaux partie haute, les carottes coupées en rondelles, les grains de poivre, le gros sel, puis de nouveau le reste des tripes, les blancs des gros poireaux. Versez le cidre et le vin blanc, le bouillon, pour recouvrir l’ensemble.
Huiler un papier sulfurisé et positionnez-le sur le fait-tout, posez le couvercle, placez-le dans le four (th. 6) pendant 1 heure 30, puis réduire à th. 3 et cuire en deux fois 12 heures.
Après cuisson, dégraisser la sauce, retirez les os des pieds de veau et coupez la chair en morceaux, retirez le bouquet garni, goûtez et rectifiez l’assaisonnement.
- Faites chauffer un plat en terre, et réchauffer les assiettes
- Faire réchauffer les tripes qui seront servies bouillantes.

A déguster avec un cidre sec ou un Bourgueil.

 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 38, Eté 2001)


 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Alençon, ville gourmande

Publié le : 2 juillet 2017   Sur le marché d'Alençon. La pomme dans tous ses éclats pour Dominique Morineau (© Jean-Luc Péchinot). VILLE GOURMANDE ALEN&Cce...

 

Galette de pomme de terre, « touche normande »

Publié le : 11 avril 2017   Galette de pomme de terre,  « touche normande » Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Claude Rayon Ingrédients : &bul...

 

Andouille de Vire

Publié le : 03 janvier 2017   Andouille de Vire Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claude Rayon L’andouille, ce produit emblématique de la Normandie associé à Vire et à son bocage, e...

 

Histoire de la gastronomie normande

Publié le : 03 janvier 2017   À table ! Quatre siècles de plaisir gastronomique en Normandie Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Thierry Georges Leprévost À table ! Une injonction maintes fois...

 

Pomme de terre en Normandie

Publié le : 18 octobre 2016   La pomme de terre en Normandie Extrait Patrimoine Normand N°99 Par Claude Rayon Loin d’être locale, notre « patate » est originaire du Chil...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas