Patrimoine Normand magazine




Architecture normande en Europe

Publié le : 13 octobre 2002
 
Eglise de Thaon

L'architecture normande en Europe


Extrait Patrimoine Normand N°44
Par Georges Bernage

Eglise de San Pietro, Itala (Sicile), façade et nef, fin XIe siècle.

Un livre très intéressant sur l’architecture normande en Europe publié sous la direction de Werner Szambien, avec la contribution d’une vingtaine de chercheurs, présente cette « aventure européenne » qui s’est déroulée du XIe au XXe siècle.

 
Des origines jusqu’à ses développements contemporains (XIe-XXe siècles), l’architecture normande ne s’est pas limitée à une région particulière et à des modes constructifs ou formels uniques. Les Normands, « hommes du Nord », peuple de grands navigateurs originaires de Scandinavie, ont mené la dernière vague des grandes invasions qui ont façonné l’Europe médiévale avec la constitution de plusieurs « pays normands », en France, en Angleterre, en Sicile, dans l’Italie méridionale et de façon plus éphémère au Proche-Orient. Ainsi, ils ont pu assimiler des traditions locales très diverses et leur politique urbaine et architecturale a intégré des connaissances techniques et des conceptions spatiales propres aux différents territoires conquis.
Comme le rappelait Mario d’Onofrio : « L’idée de ce livre est née avant tout d’une double exigence critique : il fallait d’une part éliminer les conceptions erronées qui pèsent sur cet ancien peuple d’origine nordique (Northmen, c’est-à-dire les « hommes du nord ») ; d’autre part, évaluer enfin avec réalisme si les formes de vie et d’art apparues entre 1030 et 1200 sur les terres conquises peuvent être qualifiées génériquement de « normands », ou bien s’il existe un ou plusieurs éléments communs - historiques et catégoriels - rattachant en profondeur ou superficiellement les phénomènes artistiques et socio-culturels propres à chacun des territoires indiqués. Il s’agit en somme d’examiner si une classe politique dominante a réussi à déterminer des thèmes et des éléments structurels qui, au-delà des diversités formelles particulières, rapprochent les expressions artistiques les plus significatives de l’Europe sep­tentrionale et celles des régions les plus méridionales de l’Italie ». Et comme le rappelait à son tour Jean-Yves Marin, conservateur du Musée de Normandie, lors du colloque qui s’est tenu à Caen en 2001 et dont l’exposition et le livre sont le résultat : « C’est l’un des grands mérites de ce colloque que de proposer une mise en perspective de l’évolution architecturale et artistique de l’Europe normande de la Norvège à Malte ».

Architecture normande en Europe

Analogies entre le campanile du XIIe siècle de Santa Maria dell Amiraglio à Palerme (Sicile) et les tours de la trinité de Caen. (M. Minnella et V. Noto.)

Ainsi, au-delà de la seule Normandie à travers l’Europe, s’est constitué, à partir du XIe siècle et jusqu’au XIIe siècle, ce que Werner Szambien appelle un maillage normand « Dans le cadre d’une Europe qui s’est constituée sur près d’une quinzaine de siècles, les Normands guerriers paradoxaux et grands bâtisseurs, ont joué un rôle majeur. La « normanicité » est appréciée dès le Moyen Age. Depuis l’Angleterre jusqu’à la Sicile, la diffusion des idées ou stratégies, législatives ou artistiques des Normands devient, à différentes périodes un point de référence crucial. Il s’agit ici, entre autres, de parvenir à une meilleure compréhension de leur rôle, en examinant les terminologies variables appliquées à leurs activités dans les différentes langues européennes. Le but n’est pas tant de présenter un ensemble de bâtiments magnifiques que de mieux révéler les recherches identitaires présentées aussi bien en Angleterre, en France, dans les pays Scandinaves, qu’en Italie du sud ou au Proche-Orient. Au gré des mouvements de l’histoire et du rayonnement géopolitique et culturel du modèle normand, la nature et la force de ce désir d’appartenance à un terreau identitaire commun ont évolué jusqu’à nos jours ».
L’ouvrage présente tout d’abord la construction de bois en Normandie du Xe au XIIe siècle, ce qui permet à Jacques Le Maho de faire le point sur ses remarquables travaux archéologiques : Notre-Dame-de-Gravenchon, Mirville principalement. Il existe à l’heure actuelle des plans partiels ou complets d’une trentaine de bâtiments pour l’ensemble de la province, illustrant à eux seuls l’omniprésence du bois dans le paysage architectural du duché. Puis Maylis Baylé évoque L’architecture normande d’époque romane en France dont les sources sont avant tout carolingiennes et ottoniennes avant l’éclosion d’un art purement régional. Après 1060, cette architecture apporte plus à ses voisins qu’elle n’emprunte ; l’un de ses apports majeurs est le voûtement sur croisée d’ogives, probablement à partir de 1093. La Normandie va alors jouer un rôle primordial dans les débuts de l’architecture gothique. Et Øystein Ekroll nous montre ensuite l’influence du style anglo-normand en Norvège, il va dominer la période romane dans la majeure partie de la Norvège. Francis Kelly étudie la cathédrale anglo-normande de Bath et ses sculptures : l’influence normande a marqué en profondeur l’architecture de l’Angleterre qui ne sera plus qu’anglo-normande pendant le Moyen Age. Richard Plant confirme cet aspect avec une étude sur la cathédrale de Winchester. Ainsi, Normandie, An­gleterre et Norvège sont étroitement liées à cette époque. Tournons-nous maintenant vers le sud.
Luigi Marino présente alors les rapports est-ouest à l’époque des Croisades, les Normands ont découvert une architecture militaire au Proche-Orient. Et nous sommes à Palerme, capitale normande (textes de Teresa Torregrossa, Pietro Burzotta, Vittorio Notto) avant de découvrir les influences siculo-normandes sur l’architecture médiévale de Malte (Mario Buhagiar).
Traversons ensuite les siècles, du Moyen Age à l’époque moderne, avec, surtout, le pan de bois, image emblèmatique de la Normandie, et nous arrivons au XIXe siècle avec un renouveau du style médiéval, le « revival gothique » ; il y aura ainsi en Normandie un renouveau du « style normand », surtout dans les stations balnéaires, et un renouveau du style « siculo-normand » en Italie. Mais, après guerre, la reconstruction se signalera par un manque d’inspiration régionale. Le grand mérite de ce travail est de nous montrer un rayonnement de l’art normand en Angleterre, en Norvège, en Italie et à Malte.

 
 

L`architecture normande en Europe

L'architecture normande en Europe
Identité et échanges

 
Sous la direction de :
Werner Szambien, Martin Kew Meade, Simona Talenti
24 X 32 cm, 224 p., illustrations en couleurs, 2002.
ISBN 2-86364-110-7 / 38 e
Editions Parenthèses
72, cours Julien - 13006 Marseille
Tél. : 04 95 08 18 20

Commander cet ouvrage.
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n°44, octobre 2002)




 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

La Renaissance normande - L’apogée culturelle du XIe siècle

La Renaissance normande L’apogée culturelle du XIe siècle  Extrait du Hors Série Normandie Médiévale Par Thierry Georges Leprévost La Renaissance évoque immédiate...

 

L'héritage de Guillaume le Conquérant

L'héritage de Guillaume le Conquérant Extrait Patrimoine Normand N°55 Par Thierry Georges Leprévost Peu de figures de l’Histoire ont laissé à la postérité autant de traces positi...

 

Rouen disparu : place de la Basse-Vieille - Tour

Rouen disparu : place de la Basse-Vieille - Tour Extrait Patrimoine Normand N°61 Par Georges Bernage Au sud de la Halle aux Toiles, la place de la Basse Vieille Tour a perdu son âme, suite à la Seconde Guerre...

 

Château de Falaise : A la recherche d’un château normand du XIIe siècle (2)

Chronique de Falaise (2): A la recherche d’un château normand du XIIe siècle Extrait Patrimoine Normand N°45 Par Georges Bernage Dans le précédent numéro, nous avions prése...

 

Rouen disparu (Saint-André aux Febvres)

Rouen disparu  Saint-André aux Febvres Extrait Patrimoine Normand N°62 Par Georges Bernage Comme le rappelle la couverture d’un excellent livre "Rouen aux 100 clochers", Rouen était « la vil...

 
 
 
 
 
 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 106
N°106

Juillet-Août-Septembre 2018

LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS