Patrimoine Normand magazine

 





Manoir d'Argences et ses jardins

abonnement magazine


Le manoir d'Argences, vu du nord. Le ruisseau d'Argences alimente les douves.

Menaces sur les jardins d’Argences : 
jusqu’où ira-t-on dans le massacre du patrimoine ?


Extrait Patrimoine Normand N°51
Par  Olinda Longuet

Fier sans ostentation, accroché à son socle schisteux comme l’auteur des Diaboliques à son fief, desservi par un humble chemin comme à son premier jour, le Manoir d’Ar­gences, à Sausey (Manche) ne déparerait pas une nouvelle de Barbey d’Aurevilly. Coiffé d’ardoises bleues en accord parfait avec nos ciels normands, il surgit aussi naturellement de son sous-sol ancestral que s’il était né du même plissement hercynien qui jadis façonna le Massif Armoricain. A l’instar d’un monument mégalithique, il bombe le torse en son terroir, hobereau lapidaire, émanation d’une strate géologique qu’on aurait pressée à la manière d’un fruit juteux pour en faire jaillir un joyau.
Hélas ! Cette petite merveille architecturale est menacée dans son environnement ; et à travers lui, c’est son existence même qui est en jeu. Car les hommes ont voté sa condamnation à mort, une peine encore en vigueur en France, quand il s’agit de son patrimoine bâti. En l’occurrence, le bourreau s’ap­pelle Coutances-Bréhal, le trait de plume sur une carte d’un fonctionnaire peu scrupuleux, une route à trois voies qui doit raser le manoir comme le couperet d’une guillotine.
Imaginerait-on un seul instant une telle route traverser les alignements de Carnac, s’accrocher aux falaises du Bessin ou du Pays de Caux, ou encore desservir l’abbaye du Mont-St-Michel ? Evidemment non ! Nul être au monde un peu doué de raison n’aurait l’outrecuidance de porter une telle offense au principe d’harmonie, qui plus est au cœur de son propre patrimoine. Personne, sauf… le Conseil Général de la Manche, qui n’en est pas à sa première inconséquence en matière d’environnement. Vous l’avez cauchemardé : les élus l’ont fait !

Une vénérable demeure

À cinq kilomètres au sud de Coutances, ce manoir s’abrite depuis près de quatre siècles au creux d’un petit val, celui du ruisseau d’Argences, un affluent de la Sienne né un peu plus à l’est, à Ouville. Guère supérieur à deux lieues de long, ce cours d’eau serpente depuis toujours à la limite de l’Avranchin, au pied de ce Cotentin dressé comme un champignon sur son socle diocésain, riche du verdoyant bocage. Sans doute au Moyen Age s’élevait-il ici une demeure féodale, tant le site est propice à un établissement humain, et peut-être même avant, une villa romaine. Les douves d’aujourd’hui ont-elles succédé au XVIIe siècle à des fossés antérieurs, dont la fonction était alors plus défensive que décorative ? C’est vraisemblable. Toujours est-il que le Manoir d’Argences rassemble toutes les caractéristiques d’un mesnil d’antan : maison ma­nable, granges, écuries, colom...


Il vous reste 72 % de cet article à lire
commander le magazine.


 
  

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Château de Mesnil-Geoffroy : la majesté paysagère

Publié le : 1er avril 2017   Château de Mesnil-Geoffroy (© TGL). Ermenouville en Caux : la majesté paysagère Extrait Patrimoine Normand N°10...

 

Honfleur : les trois jardins

Publié le : 03 janvier 2017   Honfleur en Auge Les trois jardins Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Thierry Georges Léprévost Honfleur évoque l’estuaire et le pont de Normandie, la pêche...

 

Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO

Publié le : 03 janvier 2017   Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claire Cartier À la veille de célébrer sa 143e édition, qui aura lieu du...

 

Aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918

Publié le : 03 janvier 2017   L’aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918 Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Louis Guillotte En 1914, l’Europe est entraînée dans l&r...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas