Patrimoine Normand magazine

 





Bourdelot

 les douillons

Les bourdelots


Extrait Patrimoine Normand N°45
Par Georges Bernage

" Lorsque les pommes et les poires sont arrivés à maturité, ont cuit des bourdes, c'est à dire que les fruits sont enrobé dans une légère couche de pâte et déposés quelques instants dans le four chauffé. A la ville on vend parfois des bourdes, mais leur nom seul ressemble à la fabrication campagnarde." (Jean Seguin, Vieux mangers, vieux-parlers bas-normands, 1938, page 63).

Voici un nouveau dessert bien normand, attesté dans toute la région, Jean seguin note aussi que, d'après les anciens glossaires, de Métiviere du Méril (publiés au XIXe siècle), " bourde signifie plusieurs fruits cuits sous une couche de pâte, tandis que bourdelot désigne une seule poire ou pomme cuite de même manière " (op.cit.p.63).
Ces références, nous montrent que ces recettes sont fort anciennes. Ainsi, un bourdelot est une pomme ou une poire cuite dans une pâte, "cuite de mâme manièreé. Autrefois, la fermière cuisait les bourdelots (ou aussi les douillons, nous en reparlerons) dans le four dont chaque ferme disposait. Ils étaient enfournés avant ou après le pain  et faisait le régal d'une collation de "dix heuresé (appelée un dizeu) qui sortait de l'ordinnaire (d'après Anne Prével).
Ainsi, les bourdelots sont connus dès le XIXe siècle et sont simplement préparés, pomme cuite de même manière dans une pâte ; cette recette simple est d'évidence encore plus ancienne. Découvrons d'abord les bourdelots aux poires, selon les recettes actuellement en usage.

INGREDIENTS :
- 4 à 6 poires.
- 260 à 400 gr de pâte brisée.
- du beurre.
- du sucre.
- 1 jaune d’œuf.


PREPARATION :
Prenez six poires à cuire, de préférence des poires de curé, et 400 grammes de pâte brisée. Ou bien quatre poires et 260 gram­mes de pâte. Pelez et évidez les poires. Roulez-les dans du sucre puis mettez un peu de beurre dans la partie évidée dans le bas (il faut garder la queue, c’est plus joli).
Il faut ensuite étaler la pâte pour qu’elle soit assez fine. Dé­coupez-la en six (ou quatre) carrés puis entourez chaque poire de l’un de ces carrés de pâte en laissant la queue dépasser. Dorez avec du jaune d’œuf. Puis faire cuire au four 6-7 (180°) pendant 45 mi­nutes.

Ce dessert simple est agréable, et nourissant. en ce qui concerne les bourdelots aux pommes. Ils étaient tradionnellement préparé de manière identique. Cependant, la pomme étant moins sucrée et légèrement acide, on a pris l'habitude de rajouter un peu de cannelle et surtout de la gelée de groseille.
 

 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Alençon, ville gourmande

Publié le : 2 juillet 2017   Sur le marché d'Alençon. La pomme dans tous ses éclats pour Dominique Morineau (© Jean-Luc Péchinot). VILLE GOURMANDE ALEN&Cce...

 

Galette de pomme de terre, « touche normande »

Publié le : 11 avril 2017   Galette de pomme de terre,  « touche normande » Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Claude Rayon Ingrédients : &bul...

 

Andouille de Vire

Publié le : 03 janvier 2017   Andouille de Vire Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claude Rayon L’andouille, ce produit emblématique de la Normandie associé à Vire et à son bocage, e...

 

Histoire de la gastronomie normande

Publié le : 03 janvier 2017   À table ! Quatre siècles de plaisir gastronomique en Normandie Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Thierry Georges Leprévost À table ! Une injonction maintes fois...

 

Pomme de terre en Normandie

Publié le : 18 octobre 2016   La pomme de terre en Normandie Extrait Patrimoine Normand N°99 Par Claude Rayon Loin d’être locale, notre « patate » est originaire du Chil...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas