Patrimoine Normand magazine

 





Brèche au Diable - Mont Joly

La brèche au diable - le laizon

La brèche au Diable ou le Mont Joly


Extrait Patrimoine Normand N°46
Par Jean Barge et Jean-Marc Giret

Le Calvados réputé pour sa plaine de Caen et son bocage, cache entre Caen et Falaise, un endroit nommé saint Quentin de la Roche (aujourd’hui Soumont-Saint-Quentin) véritable promontoire naturel appelé la « Brèche au Diable ou le Mont Joly ».

Lieu mystique où la légende
et l’histoire se côtoient.


Un certain nombre de contes furent écrits sur la Brêche saint Quentin :
« Le chevalier Noir et la belle », « Le méchant seigneur et la pauvresse sauvés par Saint Mi­chel », « Le chevalier et le diable » et « Saint Quentin et le diable » dont voici le récit :
« Un jour, il y a bien longtemps, saint Quentin, parcourant la Normandie, cheminait sur les bords du petit lac de Poussandre (avant que la Brèche ne donnât passage aux eaux) et admirait son calme et sa limpidité. Le diable acharné à le persécuter, s’approche à pas furtifs et, d’une poussée brusque, le précipite. Le saint se voyant prés de couler à fond se recommande à Dieu et grâce à l’aide céleste, bientôt reprend pied et aborde, plein de reconnaissance. Et sans perdre un instant, il gravit la colline, tombe à genoux pour remercier le ciel. Une voix divine s’élève alors qui, en dédommagement du péril subi, l’autorise à donner un ordre au diable, l’assurant que quelque fût cet ordre, il serait exécuté. Quentin ordonna donc à son ennemi de faire disparaître le lac afin qu’il n’y eut point là d’autre malheur à l’avenir. Humilié dans sa puissance et dans son orgueil, le diable brandit son fouet et, d’un geste plein de rage, en frappa la montagne. Dans un fracas infernal, au milieu des éclairs et du tonnerre, les roches s’ouvrirent, et les eaux s’engouffrant dans l’effroy­able déchirure, s’écoulèrent à travers leur barrière à jamais disloquée ».
Plus tard, les habitants reconnaissants bâtirent une chapelle qui par la suite, devint leur église paroissiale. (L’église a été construite au XIIIe et XIVe siècles).
Saint Quentin, fils d’un sénateur romain serait venu en Gaule avec saint Lucien. Il évangélisa le Vermandois, fut évêque de Beauvais et établi à Amiens. Il fut décapité en 287 sous Maximien à Augusta Veromandum qui est appelé au­jourd’hui Saint Quentin. En 641 saint Eloi averti par un ange, découvrit son tombeau encore intact. Sa fête se célèbre le 31 octobre.

Panorama

En bas, s’agite le Laizon, la cime des futaies qui plongent leurs racines au bord du torrent et qui, d’en haut, ne paraissent que de simples arbustes. Descendons par le sentier escarpé qui nous mène dans le vallon de Poussandre, sur les deux rives, se dressent des falaises verticales aux blocs inclinés, disloqués.
A l’endroit où l’on chemine au pied des rochers et où de toute nécessité il faut passer la rivière, le petit pont de bois permet d’accéder dans ce ravin perdu où autrefois il existait trois moulins sur les bords du torrent.
Il ne reste de ces moulins que des pans de murs verdis par la mousse et l’humidité et l’étroit canal d’un bief.

La brèche au diable

Un aperçu géologique du Mont Joly

La particularité géologique du mont est sa formation primaire, environ 450 millions d’années de grés, qui à la faveur de mouvements tectoniques, fut plissé à l’hercynien, fin du carbonifère. Ce plissement donna naissance à ces plateaux qui surgissent dans la région de Falaise, et, avec le Laizon qui scinde le plateau en deux, forment la « Brèche au Diable ».
Ces événements ont favorisé l’installation de formes hu­maines qui bénéficiaient d’un point d’eau et d’une hauteur per...

Il vous reste 65 % de cet article à lire
commander le magazine.
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Randonnée à Villers-sur-Mer

Publié le : 2 juillet 2017   Les falaises des Vaches Noires, hérissées de pics et creusées de ravins (© Julien Boisard). À vos marques, prêts, randonnez !...

 

Grand Bunker de Ouistreham : le musée du Mur de l’Atlantique

Publié le : 31 mars 2017   Le musée attire chaque année de nombreux vétérans avec leur famille, des reconstitueurs passionnés et des militaires des pays alliés (© Grand Bunker)....

 

Honfleur : les trois jardins

Publié le : 03 janvier 2017   Honfleur en Auge Les trois jardins Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Thierry Georges Léprévost Honfleur évoque l’estuaire et le pont de Normandie, la pêche...

 

Château de Caen : bilan des fouilles archéologiques

Publié le : 03 janvier 2017   Château de Caen Un premier bilan des différentes campagnes de fouilles archéologiques Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Beatrice Guillot Le schéma directeur est...

 

Randonnée de Dives-sur-Mer à Cabourg

Publié le : 18 octobre 2016   À vos marques, prêts, randonnez ! Dives-sur-Mer/Cabourg Extrait Patrimoine Normand N°99 Par Christiane Lablancherie Voici une balade pour vous réconc...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas