Patrimoine Normand magazine

 





Les Vikings en Cotentin

abonnement magazine

Lun des trois navires vikings dans le havre de Carteret.

Les Vikings en Cotentin


Extrait Patrimoine Normand N°29
Par Georges Bernage

Un artisan en train de percer un morceau dambre.
Un artisan en train de percer un morceau d’ambre.

Il y a environ mille ans, des bandes de Vikings s’installèrent dans notre région et la Neustrie devint ainsi la Normandie. Leur effort a été décisif mais fut inégal selon les secteurs de la Normandie. La densité de leur implantation fut la plus grande aux deux extrémités littorales de notre région : le Pays de Caux et le Cotentin. Un festival viking s’est tenu cet été à Carteret, occasion de se rappeler quelle fut leur implantation dans la presqu’île du Cotentin.
 

Le 12 mai 841, Asgeir arrive avec sa bande de Vikings dans l’estuaire de la Seine et remonte le grand fleuve. C’est le premier raid connu sur nos côtes. Il sera suivi par ceux de Ragnar en 845, Sigtrygg de 852 à 857, Gofrid en 852, Biörn de 855 à 858, Hâstein (« Hasting ») en 858, Veland en 861 et enfin Hrolf (« Rollon ») en 887. Les chroniques monastiques nous ont laissé les dates de ces raids et les noms de ceux qui les ont mené en « Basse-Seine » mais nous savons très peu de choses de ceux qui eurent lieu dans la presqu’île du Cotentin. Seule l’étude des noms de lieux nous fournit quelques pistes solides.
Tout d’abord, si Hrolf/Rollon, qui aborda nos côtes dès 887, obtint en 911 la cession par le roi de France de la Basse-Seine, les évêchés de Rouen et d’Evreux (à peu près l’équivalent de l’actuelle Haute-Normandie). Les territoires des évêchés de Coutances et d’Avranches (y compris les îles anglo-normandes) et qui correspondent à peu près à l’actuel département de la Manche, ne passeront sous l’autorité des ducs de Normandie qu’en 933, un an après la mort de Rollon. En effet, en 867, Charles le Chauve avait cédé au roi de Bretagne, Salomon, « le comté de Cotentin avec tous les fiscs, les villae royales et les abbayes situées dans ce comté, et toutes les choses qui lui appar­te­naient ». Mais, de là à dire que le Cotentin a été « breton » de 867 à 933, soit pendant 66 ans, c’est aller vite en besogne. En effet, de même que la Basse-Seine était ravagée par des Vikings qui finirent par s’installer de chaque côté du fleuve, la Basse-Loire connut le même sort. Asgeir, déjà vu dans la Basse-Seine en 841, sévit en Basse-Loire et participe à la prise de Nantes en 843. La Bretagne, appelée Bretland par les Scandinaves (et le Cotentin) passe en partie sous le contrôle des Vikings jusqu’à la bataille de Questembert en 890 mais surtout à partir de 919 avec l’occupation totale de la Bre...

Il vous reste 87 % de cet article à lire

commander ce magazine.
 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 29, octobre-novembre 1999)


 
Viking en Normandie Les Vikings en Normandie
911 -1066 

Livre de Georges Bernage - 128 pages
 
COMMANDER CET OUVRAGE

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO

Publié le : 03 janvier 2017   Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claire Cartier À la veille de célébrer sa 143e édition, qui aura lieu du...

 

Aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918

Publié le : 03 janvier 2017   L’aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918 Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Louis Guillotte En 1914, l’Europe est entraînée dans l&r...

 

Maîtres verriers de Coutances

Publié le : 16 août 2016   Histoire en images Les maîtres verriers de Coutances Extrait Patrimoine Normand N°98 Par Stéphane William Gondoin La cathédrale de Coutance...

 

Sel en Normandie - Une histoire poivrée !

Publié le : 16 août 2016   Le sel en Normandie Une histoire poivrée ! Extrait Patrimoine Normand N°98 Par Laurent Ridel Leur taille minuscule est sans rapport avec leur importance. Les cris...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas