Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand
*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Truie de Falaise : condamnée pour avoir dévoré un nourrisson


 

abonnement magazine

 

Truie de Falaise


La truie de Falaise :
condamnée pour avoir dévoré un nourrisson

 
Extrait Patrimoine Normand N°85
Par Jean-François Miniac

Exécution de la Truie de Falaise

Dans la Normandie médiévale, les juges des tribunaux criminels se référaient à la Bible pour condamner les coupables, lesquels, toute nature confondue, étaient alors tous des créatures d’un Dieu tout-puissant… Ainsi à Falaise en 1386.

 

A la Ferté-Macé, le pauvre Souvet possède une truie de trois ans. Comme nombre de porcs à l’époque, elle vagabonde librement, tel un pourceau de Saint-Antoine, déambulant dans les rues du bourg et les chemins fertois, allant et venant à sa guise. Entrant dans les maisons aussi... Cette liberté de mouvement porcine destinée à nettoyer les immondices est pourtant interdite depuis le XIIe siècle, depuis qu’en octobre 1131 à Paris, un goret avec sa clochette accrochée au cou se fut  jeté entre les jambes d'un cheval monté par le prince Philippe de France, fils aîné du roi Louis VI le Gros, causant la chute mortelle de l’adolescent de 15 ans. Si ce mammifère n'encourut aucune punition pour cette tragédie qui modifia cependant la succession au trône, ces intempestives divagations furent dès lors frappées d’interdiction par un édit royal, lequel exemptait cependant ceux des confréries de moines Antonins. Ce verrat eut chaud, car, quelques années auparavant, en 1120, l’évêque de Laon avait prononcé  l’excommunication  de chenilles et de mulots s'étant attaqués aux récoltes...
Ce lundi-là, tandis que la Ferté-Macé inaugure l'an de grâce 1386 et que la grasse truie vaque dans la demeure du maçon, le bambin de ce dernier babille doucement dans son berceau, tout emmailloté. Cette truie, elle est comme le porc à l'auge. Et c'est la tragédie. Soudainement, voici le nourrisson qui pousse des cris ! Tous accourent dans la pièce et s’arrêtent, cois, devant l’horreur du drame domestique ! D’autres cris, d’effroi maintenant, des couinements et des grognements aussi. Profitant d’un moment d’inattention, la truie a mordu le nourrisson à pleine dents, au bras comme au visage, le blesse, le déchire, le dévore  Elle mange même son visage ! On tente d’é...


Il vous reste 74 % de cet article à lire
commander le magazine.

 

 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Le savoir-faire des enlumineurs
Héritage Normand à Hastings
Nobles normands - Quatre destins, du Moyen Âge à la Révolution
Mors et art équestre au lendemain du Moyen Âge
Historial Jeanne d’Arc - L’épopée de la Pucelle


• Catégories liées :
moyen-age
grandes affaires criminelles de normandie


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5