Patrimoine Normand magazine

 





Guillaume le Conquérant : le film

Guillaume le Conquérant film ARTE

Guillaume le Conquérant 
héros d’un film pour ARTE !


Extrait Patrimoine Normand N°87
Par Thierry Georges Leprévost

 

À plusieurs reprises, une équipe de télévision est venue en Normandie pour réaliser un documentaire-fiction de 90 minutes autour du personnage de Guillaume le Conquérant.

Juste hommage de la chaîne Arte au plus grand de nos ducs. 
 

Le réalisateur Frédéric Compain est partout à la fois : à flanc de coteau pour donner ses dernières instructions au cadreur, cent mètres plus haut où il contrôle les dialogues entre Guillaume et Harold, cent mètres plus bas pour diriger acteurs et figurants de la bataille de Hastings. À la télé, chacun connaît son rôle. Il n’y a pas de temps à perdre. Par chance, le ciel est bleu et le site féérique.
 

" C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons. "

 
Comment ne pas penser ici au chef d’œuvre d’Arthur Rimbaud, Le Dormeur du Val ?  La rivière, c’est la Seulles, avec l’église d’Amblie en toile de fond. De montagne, point, mais plus modestement les légers plissements du Bessin où le cours d’eau s’est frayé un passage. Qu’on se rassure, même si la guerre y tient sa place, la suite est moins tragique que dans le sonnet rimbaldien, et les morts de cinéma se relèvent à la fin. Sous le soleil printanier, on enregistre des scènes d’un prochain docu-fiction, à deux pas du tumulus de Colombiers-sur-Seulles. C’est aussi l’occasion de réaliser les effets spéciaux sur fond de toile verte unie, ce qui permettra ensuite de procéder par informatique à des incrustations d’images ; une méthode utilisée notamment pour présenter la météo à la télévision.
Les téléspectateurs le savent : sur Arte, l’histoire occupe une place de choix. Des grands événements aux personnages cardinaux de notre passé, la liste est déjà longue des films diffusés. Le samedi soir, on a déjà pu découvrir entre autres passionnants documentaires la Rome antique, Charlemagne, Louis XVI, les Germains ou les Vikings... Comment ignorer plus longtemps le meilleur des ducs de Normandie, il est vrai moins célébré en France qu’en Angleterre, où il fut le premier d’une dynastie de monarques dont le petit George, né le 23 juillet 2013, sera le 43è à monter sur le trône si Charles et William ne passent pas leur tour ?! Selon la tradition, il sera aussi, rappelons-le, le 49è duc de Normandie, titre qui revient de droit au souverain d’Angleterre.
 
Un tournage résolument normand
 
Tourner sur place en Normandie était une évidence qui s’imposait : Creully pour son château, Bayeux pour sa cathédrale, Thaon pour son église, Lessay pour son abbaye... On verra aussi le château de Pirou et le merveilleux Dreknor, l’esnèque de Cherbourg dont nous vous avons jadis relaté la construction. Les sociétés Les Films d’Ici et Normandy Productions, chargées du tournage par la chaîne franco-allemande, ont choisi des lieux et symboles emblématiques de notre histoire, pas toujours "raccord" avec le XIe siècle sur le plan architectural, mais tellement chargés d’émotion patrimoniale qu’on passera volontiers sur de petits anachronismes.
À la décharge des auteurs, il est bon de préciser qu’il ne s’agit pas ici d’une superproduction à grand spectacle avec charges de cavalerie hollywoodiennes, du type du feuilleton qui a sévi plusieurs semaines sur France 3 voici plus de vingt ans, un grand «western» européen fort heureusement tombé depuis aux oubliettes. Sur Arte, où les moyens sont plus limités, on est davantage dans l’évocation, les scènes en costumes alternant avec les entretiens d’historiens.
En l’occurrence, c’est Pierre Bouet, professeur honoraire d’histoire médiévale à l’université de Caen, spécialiste de la période ducale, qui a été choisi comme principal conseiller, aux côtés d’autres historiens anglais et normands. La Tapisserie de Bayeux constitue une source essentielle pour l’habillement, l’armement et la vie quotidienne au XIe siècle.Les compagnies de reconstitution historique ont bien évidemment été sollicitées pour la figuration. Leur expérience sur le terrain, leur connaissance affinée de l’époque représentée, la véracité de leurs costumes et équipement militaires en font des partenaires privilégiés. C’est ainsi qu’une dizaine d’associations a participé au tournage. Certains de leurs membres se rendent chaque année à Hastings depuis l’an 2000, pour la reconstitution in situ de la bataille déterminante du 14 octobre 1066.
Le film retrace l’ensemble de la vie de Guillaume le Bâtard, de sa naissance en 1027 à sa mort en 1087, 60 années qui ont changé la Normandie, l’Angleterre, l’Europe... Non encore définitivement arrêtée, la date de diffusion du documentaire-fiction est prévue courant 2014. À ne manquer sous aucun prétexte !
Rappelons que les Films du Cartel, qui ne disposent pas des moyens financiers d’Arte, tournent eux aussi un film consacré au 7è duc de Normandie : La jeunesse de Guillaume, dont nous attendons la sortie avec impatience. Et que les livres sur ou autour de Guillaume le Conquérant se multiplient depuis ces derniers mois. Les Normands semblent peu à peu s’approprier cette partie de leur histoire, sans doute la plus importante.
Il y a tout lieu de s’en réjouir.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 87Automne 2013)


 

 

Normandie Médiévale

Normandie Médiévale
Guillaume Le Conquérant

En savoir +

 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Rouen : le clos aux Juifs

Publié le : 2 avril 2017   Le “clos aux Juifs” de Rouen et son monument Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Stéphane William Gondoin Il existe, sous la cour du palais de justice de Rouen, un édi...

 

Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance

Publié le : 2 avril 2017   Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Stéphane William Gondoin Le 7 février 1517, le roi François Ie...

 

Les premiers photographes normands

Publié le : 31 mars 2017   Vue générale de la cathédrale de Rouen par Edmond Bacot, vers 1852-1854. Tirage sur papier salé à partir d’un négatif verre (© The Metropolitan Museum of...

 

Grand Bunker de Ouistreham : le musée du Mur de l’Atlantique

Publié le : 31 mars 2017   Le musée attire chaque année de nombreux vétérans avec leur famille, des reconstitueurs passionnés et des militaires des pays alliés (© Grand Bunker)....

 

Mabile - la lionne de Bellême

Publié le : 31 mars 2017   Dessin du tombeau de Mabile de Bellême, notes de Nicolas Joseph Foucault (Archives numérisées de la BNF - www.gallica.fr).  Mabile La lionne de B...

 
 
 
 
 
 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 107
N°107

Octobre-Novembre-Décembre 2018

LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS

 
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas