Patrimoine Normand magazine

 





Au secours du patrimoine havrais…

Patrimoine Le Havre

Au secours du patrimoine havrais…


Extrait Patrimoine Normand N°87
Par Delphine Butelet

 
Depuis 2006, la Fondation Total participe, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine, plus particulièrement dans les régions d’implantation du Groupe Total, afin de contribuer à la transmission des savoir-faire et au développement économique et social local. C’est notamment parce que la ville du Havre est proche d’un important site d’exploitation du Groupe, que la Fondation Total accorde une attention toute particulière à la sauvegarde du patrimoine havrais. Depuis plusieurs années, la Fondation du Patrimoine et la Ville du Havre travaillent en parfaite collaboration pour veiller à présenter au comité de sélection des projets très diversifiés Ce sont ainsi quatre grands projets qui ont été retenus. Site identitaire fort du patrimoine havrais, le site culturel du Volcan fut le premier concerné par l’action des deux fondations, qui se sont plus particulièrement intéressées au mobilier. Le site du Volcan, dont la construction fut confiée au célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer est emblématique et participe à l’une des perspectives majeures de la ville du Havre. Oscar Niemeyer a également  travaillé l’espace intérieur en dessinant lui-même le mobilier, composé de tables rondes et carrées en marbre, et de fauteuils et poufs en cuir gold ou bleu. Dégradations diverses et usure des revêtements en cuir rendaient la majorité des sièges inutilisables. C’est à l’atelier de Christian Boukobza, tapissier-décorateur, qu’a été confiée la restauration de ces 57 sièges (26 fauteuils et 31 poufs en cuir) restaurés en 2008. 
Autre lieu emblématique du patrimoine havrais, le Musée André Malraux du Havre, plus communément appelé le MuMa, constitué d’un assemblage de verre et d’acier, posé sur un socle en béton. Devant le Muma se dresse, face à la mer, Le Signal, œuvre monumentale du sculpteur Henri Georges Adam. Cette grande sculpture placée sans protection sous les vents dominants subissait de plein fouet les intempéries et l’érosion. Les infiltrations, en partie salines, ont accéléré le vieillissement de la structure. A l’occasion du cinquantenaire du musée, la Ville du Havre a souhaité restaurer cette œuvre, et a donc fait appel à la société Rénofors, spécialisée dans la restauration des bétons. Les travaux se sont achevés en avril 2012.
Les havrais peuvent désormais profiter d’un équipement sportif refait à neuf : la Piscine du Cours de la République. Outre les nombreux aménagements intérieurs permettant la mise aux normes du site, la façade extérieure a été complètement restaurée. Construite en 1937 sur les plans d’André Lenoble, cette structure monumentale imposante en béton armé complétée par un parement en briques, constitue une composition épurée, caractéristique des années 30. Pour orner l’entrée principale, Alphonse Saladin, praticien de Rodin et artiste-conservateur du musée des Beaux-Arts du Havre, fut chargé de réaliser deux bronzes monumentaux. Ces figures d’une hauteur de 2,80 mètres furent placées en 1939 sur deux pilastres de part et d’autre de l’entrée. Saladin mit en valeur la musculature puissante et harmonieuse du baigneur, en contraste avec la beauté lisse de la baigneuse. Malheureusement, en 1942, les deux œuvres furent déposées par l’armée allemande pour être fondues. La commune a souhaité redonner à la façade de la Piscine son aspect d'origine afin de rendre à la ville un patrimoine d’exception. S’ajoute à la mobilisation de la Fondation Total, celle de nombreux havrais qui se sont mobilisés pour participer financièrement à la restauration des statues, dans le cadre d’une opération de souscription lancée par la Fondation du Patrimoine et la Ville du Havre.
Le patrimoine militaire havrais a également fait l’objet d’une attention particulière des deux fondations, avec la réhabilitation du Fort de Tourneville, en Pôle de répétition rebaptisé le “ Sonic ”. Sur les hauteurs de la Ville, cet ancien fort militaire datant de 1856 révèle des caractéristiques architecturales et historiques exceptionnelles. Le Fort fut par le passé le lieu de concerts “ sauvages ” gravés dans la mémoire collective ; de très nombreux groupes havrais y ont répété. Reconvertir cet ancien site militaire en pôle culturel, tel fut l’objectif du Centre d’Expression Musicale, propriétaire des lieux et maître d’ouvrage. Le CEM a confié cette mission à deux architectes, Yvan Franic et Michel Garcin (AsA Architectes), spécialistes des équipements dédiés aux musiques actuelles. Les anciennes casemates et l’ancienne soute à munition ont ainsi été restaurées pour accueillir les nouveaux locaux du Pôle de répétition, leurs murs épais offrant une isolation phonique naturelle correspondant aux exigences techniques des musiques actuelles. 

 
 

Fondation Patrimoine NormandieFONDATION du PATRIMOINE - Normandie
Suivez l'actualité de la fondation.
en savoir +


Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Maison Sublime de Rouen : sauvegarde et restauration

Publié le : 18 août 2016   Sauvegarde et restauration de la Maison Sublime de Rouen  Extrait Patrimoine Normand N°98 Par Delphine Butelet Découvert il y a 40 ans sous...

 

La Fondation du patrimoine célèbre ses 20 ans en Normandie

Publié le : 13 janvier 2016 La Fondation du patrimoine célèbre  ses 20 ans en Normandie  Extrait Patrimoine Normand N°97 Par la Fondation du patrimoine Chaque anné...

 

Sauvegarde du patrimoine maritime

Publié le : 13 janvier 2016 Sauvegarde du patrimoine maritime Extrait Patrimoine Normand N°96 Par la Fondation du patrimoine Depuis des siècles, l’histoire de la Normandie et de ses...

 

Crosville-la-Veille

Crosville-la-Veillle : l'église en rénovation Extrait Patrimoine Normand N°64 Par Alexandre Vernon On identifie volontiers l’église au bourg au milieu duquel elle a été érigée. O...

 

Le mécénat populaire au secours des cloches

Publié le : 08 octobre 2015.   Le mécénat populaire  au secours des cloches Extrait Patrimoine Normand N°95 Par Olivier Gronier & Edouard Labelle Le patrimoine campanaire a souvent &...

 
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas