Patrimoine Normand magazine




1940, l'année terrible


abonnement magazine

Invasion de la France 1940

1940, l'année terrible


Extrait du Hors Série Normandie 44
Par Stéphane William Gondoin

Mai 1940. Voilà huit mois que le Royaume-Uni et la France sont officiellement en conflit avec l'Allemagne d'Adolf Hitler. Une guerre étrange, sans grand affrontement direct entre les puissances belligérantes, que les Britanniques nomment volontiers the phoney war et les Français drôle de guerre. Le calme avant la tempête.

 

Lorsque les troupes du IIIe Reich franchissent la frontière polonaise, le 1er septembre 1939, le Royaume-Uni et la France lui déclarent la guerre. Débute sur le front de l’ouest un étrange face à face, sans affrontement d’envergure. Le conflit débute véritablement le 10 mais 1940 par un assaut allemand foudroyant sur les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Les armées françaises et britanniques sont d’abord attirées dans un piège, puis bousculées et emportées par la tourmente. Les panzers déferlent alors sur le nord de la France, puis filent vers la Normandie. Ils sont à Rouen le 9 juin, enferment le lendemain des milliers de soldats alliés à Saint-Valéry-en-Caux, pénètrent au Havre le 13. Des villes comme Caudebec-en-Caux ou Yvetot sont pratiquement rayées de la carte. Des centaines de milliers de réfugiés fuient sur les routes ou par bateau… Les stukas allemands n’ont aucune pitié pour ceux qui participent à l’exode, coulant notamment le cargo Niobé en baie de Seine, avec plus de 800 personnes à son bord.

Le 17 juin, le maréchal Pétain prend les commandes de ce qui reste du pays et la Wehrmacht continue sa progression : Caen tombe le 18, Cherbourg le 19. Dans Mein Kampf, Adolf Hitler affirmait en 1925 qu’il " faut se rendre enfin clairement compte de ce fait : l’ennemi mortel, l’ennemi impitoyable du peuple allemand est et reste la France ." Il prophétisait comme inévitable " une explication définitive avec la France ". Cette France, elle est désormais à genoux : le 22 juin, l’armistice est signé.
 

Visionnez la vidéo "Die Deutsche Wochenschau 27/1940" sur le site de l'ECPAD.  La campagne de France vue par la propagande du IIIe Reich. On recherche avant tout  à mettre les symboles en évidence : Strasbourg « vielle ville allemande » qui revient dans le giron germanique, de même que Metz ; la Wehrmacht à Verdun avant de défiler sur l'avenue Foch, à Paris, avec à l'arrière-plan l'Arc de triomphe ; et bien sûr la clairière de Compiègne, avec un Hitler triomphant devant la statue de Foch et le général Huntziger laissé au garde-à-vous dans le wagon de 1918...

Normandie 1940 seconde guerre mondiale

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Grand Bunker de Ouistreham : le musée du Mur de l’Atlantique

Publié le : 31 mars 2017   Le musée attire chaque année de nombreux vétérans avec leur famille, des reconstitueurs passionnés et des militaires des pays alliés (© Grand Bunker)....

 

Magie de la 3D - Les grands monuments normands ressuscités !

Publié le : 12 janvier 2016   DOSSIER "Magie de la 3D"   Les grands monuments normands ressuscités ! Extrait Patrimoine Normand N°96 ­­Ah ! la machine à explorer le temps...

 

Musée du Débarquement d'Utah Beach

  Publié le : 12 janvier 2016   Musée du Débarquement d'Utah Beach  Extrait Patrimoine Normand N°96 Par Stéphane William Gondoin ­­Après les grande...

 

Rétrospective du 70e anniversaire du débarquement en Normandie

Publié le : 10 octobre 2014   70e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie  Un hommage historique  aux héros de l’opération Overlord Extrait Patrimoine Normand N°91 Par...

 

Restauration d’un char de la Libération

Publié le : 08 juillet 2014   Première réalisation pour le club «  Mécènes du Patrimoine de l’Orne » :  la restauration d’un char de la Libération Extrait Patrimoine Normand N&...

 
 
 
 
 
 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 106
N°106

Juillet-Août-Septembre 2018

LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS