Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  



 
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité

 

 

Drapeau normand

ACTUALITÉS



Normandie Tourisme
 

La Manche

Calvados

Orne

Seine-Maritime

Eure

Châteaux en Normandie


Jardins normands

Randonnées


Histoire Normandie


Normandie gallo-romaine

Vikings en Normandie

Moyen-Age

Seconde Guerre mondiale en Normandie


Tradition Normandie


Faune de Normandie

Plantes en Normandie

Arbres en Normandie

Ornithologie

Mobilier normand


Normandie Terroir
 

Produits du terroirs normand

Cuisine normande


Normandie Culture
 

Costumes traditionnels normands

Littérature Normandie

Langue normande

Musique normande

Jeux traditionnels normands


Architecture



 
Suivez Patrimoine Normand sur Facebook






 

 


*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

La Perrière


Publié le : 30 juin 2014
 
La Perrière

La Perrière
La montagne couronnée


Extrait Patrimoine Normand N°90
Par Stéphane William Gondoin

Sur les contreforts des collines du Perche, à la lisière de la forêt de Bellême, le village de La Perrière trône depuis des lustres au sommet d'un vaste éperon rocheux dominant la plaine de Mamers. Les conditions exactes de sa fondation nous restent inconnues. Difficile cependant de ne pas y pressentir l'ombre des Bellême, un puissant lignage qui tenta, pendant tout le XIe siècle et au commencement du XIIe siècle, de se tailler à grands coups d'épée une principauté autonome entre duché de Normandie et comtés de Maine et de Chartres.
 

Ah, les Bellême ! Voilà bien l'archétype de la grande famille de l'époque féodale telle qu'on se la représente. Sous la plume des auteurs anciens, tout particulièrement celle du moine de Saint-Évroult Orderic Vital, ses membres apparaissent au fil des générations comme des menteurs incorrigibles, des parjures impénitents, des pillards invétérés, des indélicats s'invitant chez le voisin sans préavis... et le glaive à la main ! C'est qu'ils ne se montrent guère regardants sur les mé​...

Il vous reste 84 % de cet article à lire
commander le magazine.

 

 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Alençon, ville gourmande
Vieux-Port et Aizier
Claude Du Vall : le bandit normand
Château de Carrouges - Les clefs de l’histoire
Jardins du manoir de la Bonnerie


• Catégories liées :
normandie des villages
orne


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.



Patrimoine Normand 103


PATRIMOINE NORMAND N°103

Feuilleter patrimoine normand

Derniers articles


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

 

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.

 

ESPACE ANNONCEURS

 
Manufacture Bohin Fondation Claude Monet - Giverny
abbaye de Montivilliers Musée de l`horlogerie
Saint-Lo Musée de Normandie
Honfleur Musée Canel
Abbayes Normandes
Compagnie Theatre des Trois gros Publicité magazine normandie


Les RUBRIQUES


Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine

Livres sur la Normandie
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5