Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  



 
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité

 

 

Drapeau normand

ACTUALITÉS



Normandie Tourisme
 

La Manche

Calvados

Orne

Seine-Maritime

Eure

Châteaux en Normandie


Jardins normands

Randonnées


Histoire Normandie


Normandie gallo-romaine

Vikings en Normandie

Moyen-Age

Seconde Guerre mondiale en Normandie


Tradition Normandie


Faune de Normandie

Plantes en Normandie

Arbres en Normandie

Ornithologie

Mobilier normand


Normandie Terroir
 

Produits du terroirs normand

Cuisine normande


Normandie Culture
 

Costumes traditionnels normands

Littérature Normandie

Langue normande

Musique normande

Jeux traditionnels normands


Architecture



 
Suivez Patrimoine Normand sur Facebook






 

 


*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Histoire du cidre




abonnement magazine


Publié le : 12 octobre 2015
 
Cidre

Mille ans d’histoire du cidre 
Succès et échecs d'un emblème gastronomique normand


Extrait Patrimoine Normand N°95
Par Laurent Ridel

Assez peu consommé de nos jours, le cidre reste dans l'esprit de chacun attaché à deux provinces françaises : la Bretagne et la Normandie. Pour autant, il n’est pas sûr que son origine soit à rechercher dans notre région, pas plus que de l'autre côté du Couesnon d'ailleurs. Le cidre ne s'est de plus imposé que très difficilement en Normandie, nos lointains ancêtres goûtant davantage le vin et la bière. Notre « histoire du cidre » relatera donc la naissance du breuvage, ainsi que sa lente conquête des tables normandes. Forts de ce succès, les producteurs cidricoles ambitionneront de faire du jus de pomme fermenté la boisson nationale. Ils manqueront de réussir avant-guerre. 
 

Samedi 3 juillet 2015, 3h du matin, hippodrome de Longchamp, à Paris. Au loin scintille la tour Eiffel. À cette heure tardive, les habituels chevaux et les parieurs ont depuis longtemps déserté les lieux. Sous une serre géante qui laisse découvrir le ciel étoilé, 2 000 à 3 000 jeunes discutent et dansent pendant qu’un DJ enchaîne les musiques électroniques. Bienvenue au Longchamp’s Summer Shelter, l’un des clubs les plus branchés de la capitale. Parmi la foule, quelques femmes tiennent à la main une petite bouteille : à travers le verre blanc, on devine un liquide jaune orangé. De la bière ? C’est pourtant le mot Cidre qui est gravé en lettres blanches sur le verre. La bonne vieille boisson normande se refait une jeu...



Il vous reste 90 % de cet article à lire
- commander ce magazine.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 95Octobre-Novembre-Décembre 2015)


 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
L’art de l’andouille
NORTHMÆN : une Normandie qui mousse
Andouille de Vire
La Normandie à l'heure de l'unité
Réunification de la Normandie


• Catégories liées :
produits du terroir
identite normande


Commentaires sur cette fiche :

Posté le 01-04-2017, par Jacky Pautonnier (Note : 5/10)

Vivant en Angleterre depuis 11ans, j'ai toujours voulu savoir si le cidre ici avait été apporté ici par les Normands après 1066 ou les Normands et les Bretons l'avaient rapporté depuis l'Angleterre. L'origine du cidre est certes incertaine, mais je pencherai pour l'Angleterre pour deux raison: un texte de romains en l'an 55 BC rapporte que les gens du Kent buvaient ce curieux breuvage à base de pommes. De plus on trouve de très bon cidre dans le sud (le cidre du Sommerset a une très bonne renommée) et on consomme beaucoup plus dans toute l'Angleterre qu'en France, car ils ets présent dans tous les pubs en bouteille et en pression.

Posté le 09-10-2015, par carente50 (Note : 9/10)

oui bien sur et c'est très bien mais malheureusement je crains fort que pour pas mal de parisien le cidre est surtout breton et il faut dire que les GSA ne nous aident pas beaucoup en inondant leurs rayons de cidre breton mais nous devons déjà supporter le beurre breton ou même les huîtres de Cancale sans compter le homard.

Page 1
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.



Patrimoine Normand 103


PATRIMOINE NORMAND N°103

Feuilleter patrimoine normand

Derniers articles


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

 

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.

 

ESPACE ANNONCEURS

 
Manufacture Bohin Fondation Claude Monet - Giverny
abbaye de Montivilliers Musée de l`horlogerie
Saint-Lo Musée de Normandie
Honfleur Musée Canel
Abbayes Normandes
Compagnie Theatre des Trois gros Publicité magazine normandie


Les RUBRIQUES


Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine

Livres sur la Normandie
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5