Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand
*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Abbaye du Bec-Hellouin : découverte archéologique



abonnement magazine


Publié le : 09 août 2016
 
Vue de labbaye dominée par la tour Saint-Nicolas, de la seconde moitié du XVe siècle. Le bâtiment à gauche est le logis du XVIIIe siècle ; cest au pied de son pignon ouest que les vestiges dune tou

Abbaye du Bec-Hellouin

Quand resurgissent les fortifications de la guerre de Cent Ans
Extrait Patrimoine Normand N°98
Par Erik Follain

Au Moyen Âge, une abbaye est considérée comme un sanctuaire, un espace de paix et de sérénité au milieu d'un monde d'une brutalité parfois extrême. Lorsque la fureur des hommes se déchaîne cependant, elle n'échappe pas aux ravages de la guerre et il faut alors l'entourer de remparts pour tenter de la protéger.

 

L’abbaye Notre-Dame est localisée dans l’Eure, au cœur du petit village du Bec-Hellouin (Voir Patrimoine Normand N°88). Fondé au XIe siècle par le chevalier Herluin, le monastère n’est tout d’abord qu’un modeste ermitage. Lanfranc de Pavie, devenu prieur en 1039, est à l’origine de l’école du Bec, source de notoriété pour l'établissement qui recueille ainsi dons et élèves issus des élites normandes. L’abbaye manque alors de place et de confort et doit se doter de bâtiments claustraux et d’une église plus vastes, entre 1060 et 1077. Sous la direction de Lanfranc, qui deviendra archevêque de Cantorbéry en 1070, puis d’Anselme, la réputation du Bec attire des élèves de toute la France, et même d’Europe. À son tour, Anselme est appelé à la tête de l’archevêché de Cantorbéry en 1093. À la suite de ce départ, le dé...


Il vous reste 89 % de cet article à lire
- commander ce magazine.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 98Juillet-Août-Septembre 2016)


 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Cour du palais de justice de Rouen : sous les pavés, « la cave » !
Abbaye Saint-Nicolas – Verneuil-sur-Avre
Rouen : le clos aux Juifs
Association Abbayes Normandes - Route historique Trente ans de passion
Vieux-Port et Aizier


• Catégories liées :
archeologie
moyen-age
eure
abbaye


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5