Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand
*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Tapisserie de Bayeux : histoires morales, grivoiseries et grands mystères



abonnement magazine


Publié le : 17 août 2016
 
Tapisserie de Bayeux

La Tapisserie de Bayeux
Histoires morales, grivoiseries et grands mystères


Extrait Patrimoine Normand N°98
Par Stéphane William Gondoin

En cette année de célébration du 950e anniversaire de la bataille de Hastings, de nombreuses manifestations sont organisées un peu partout, en Normandie comme en Angleterre. C'est là sans doute le moment idéal pour partir à la (re)découverte du plus incroyable témoignage de l'épopée de Guillaume le Conquérant et de ses compagnons : une fragile toile de lin que la destinée a choisi d'épargner par une invraisemblable série de miracles. La grande Histoire qu'elle raconte est parfaitement connue ; certains détails laissent cependant pantois.


Précisons-le d'entrée : cette œuvre extraordinaire que l'on appelle Tapisserie de Bayeux n'est nullement une tapisserie. Il s'agit en fait d'une broderie, réalisée avec deux types de points : point de tige pour les contours et les lettres ; point de couchage pour le remplissage, le fameux « point de Bayeux ». La dénomination de Tapisserie est cependant tellement ancrée dans les habitudes, qu'il s'avère aujourd'hui pratiquement impossible de s'y soustraire et nous l'adopterons également dans les lignes qui suivront.
Cette Tapisserie est probablement réalisée en Angleterre entre 1075 et 1082. On prête généralement à Odon de Conteville, évêque de Bayeux de 1049 à 1097 et demi-frère du Conquérant, d'en avoir passé commande auprès d'un atelier implanté dans le sud-est de l'Angleterre. Elle a peut-être dès l'origine vocation à orner la nef de la cathédrale à l'occasion de certaines fêtes religieuses, comme cela apparaît dans un inventaire des trésors du sanctuaire en 1476 : « une tente très longue et estroicte de telle à broderie de ymages et escripteaulx faisans représentacion du conquest d'Angle...


Il vous reste 87 % de cet article à lire
- commander ce magazine.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 98Juillet-Août-Septembre 2016)


 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Randonnée à Villers-sur-Mer
MuséoSeine - Il était une fois un fleuve
Impression, soleil levant
Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance
Les premiers photographes normands


• Catégories liées :
calvados
bayeux
moyen-age
musees
histoire


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5