Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand
*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Omelette sucrée aux pommes



abonnement magazine


Publié le : 18 août 2016
 
Omelette sucrée aux pommes

Omelette sucrée aux pommes


Extrait Patrimoine Normand N°98
Par Claude Rayon

Quand on parle d'omelette en Normandie, c'est à la mère Poulard, cette fameuse aubergiste du mont Saint-Michel, que l'on pense, tant la notoriété de sa préparation aux œufs a dépassé les frontières de notre province. Pourtant l'omelette, si populaire, n'est pas spécialement normande. D'ailleurs personne n'est vraiment certain de son origine, ni de son étymologie. Rabelais déjà l'écrivait homelaicte. D'aucuns affirment qu'on y retrouve l'ancien français amelette, évoquant la forme plate d'une lame. D'autres se tournent vers Jean Héroard, médecin du futur Louis XIII, qui faisait préparer au jeune prince un petit plat « d'œufs mêlés ». Souvent synonyme de fête ou de convivialité, elle ne porta guère chance à Condorcet en mars 1794. Sous le coup d'un ordre d'arrestation émanant de la Convention, il tenta de fuir Paris et marqua une pause dans une auberge de Clamart où il réclama une omelette. « Combien d’œufs ? » demanda le tavernier. « Douze ! » rétorqua Condorcet, attirant sur lui l'attention des sans-culottes qui s'attardaient aux tables voisines avec ces proportions gargantuesques. Aussitôt arrêté, il mourut deux jours après en cellule dans des circonstances encore troubles. Funeste omelette pour ce savant qui manifestement ne connaissait rien à la cuisine.
On ne peut pas, bien sûr, faire d'omelette sans casser des œufs, comme l'affirme le proverbe aussi populaire que le plat. Et c’est bien ce que nous allons effectuer pour en préparer une qui sorte de l'ordinaire et la déguster en dessert. Sucré, ce type de plat était classé dans les entremets et servi autrefois entre deux autres mets au cours de longs et roboratifs banquets. Le réserver pour le dessert nous suffira. L'œuf n'est-il pas l'un des ingrédients majeurs de la pâtisserie et cela ne renouvelle-t-il pas le plaisir de « l’homelaicte » de Rabelais ?


Commandez PATRIMOINE NORMAND N°98 pour découvrir la recette de la Omelette sucrée aux pommes.
 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 98Juillet-Août-Septembre 2016)


 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Alençon, ville gourmande
Galette de pomme de terre, « touche normande »
Andouille de Vire
Histoire de la gastronomie normande
Pomme de terre en Normandie


• Catégorie liée :
cuisine normande


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5