Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand
*ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUVYZ

Journal de bord ma Normandie Bleue - n°101



abonnement magazine

Publié le : 03 avril 2017

MICHEL DE DECKER - HISTOIRES NORMANDES.

Michel de Decker

Journal de bord ma Normandie Bleue - n°101
Mes secrets d'histoire en Normandie


Extrait Patrimoine Normand N°101
Par Michel de Decker

Un secret ne devrait jamais être révélé (Keep your secret secret, disent nos voisins). Soit, mais que saurait-on de notre histoire et de celles et ceux qui l’ont écrite si on ne s’autorisait pas, de temps en temps, quelques petites entorses au règlement ? Car il faut tout de même un peu d’indiscrétion pour révéler qu’Alphonse Allais de Honfleur était normand par sa mère et breton par un ami de son père ; que notre cher dramaturge rouennais Pierre Corneille était un vieux coquin ; que le président de la République, le Havrais Félix Faure, a beaucoup fait pour les parents des orphelins ; que Louis Jouvet – de Saint-Ouen-le-Pin – a lancé une souscription pour la veuve du Soldat Inconnu ou que l’abbé Pierre, d’Esteville, déclarait se battre pour que les sans-abris ne meurent pas de froid à petit feu. Michel De Decker nous livre ici quelques-unes des bonnes feuilles de son ouvrage à paraître en avril aux éditions OREP !
 

MES SECRETS D'HISTOIRE
      
                    
J’étais en culottes courtes quand je suis arrivé en Normandie. À Tillières-sur-Avre, précisément. C’est à l’école communale de ce bourg, dont les vieilles pierres sont si bavardes, que j’ai appris à lire, à écrire, à découvrir… Très vite, la Normandie, avec ses histoires incroyablement riches et diverses, a été ma danseuse. Aujourd’hui, c’est devenu un corps de ballet. Que je ne me lasse pas de voir caracoler de Barentin à Barenton, valser des Pieux à La Gaillarde ou sauter du Boisgeloup à Montgaroult. Sans pas de deux, évidemment, puisque réunification oblige, mais avec grand écart indispensable tant il y a loin d’une frontière à l’autre. Au vrai, la Normandie est une bien jolie courtisane qui n’a pas craint de sé...

 

Il vous reste 89 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 101, Avril-Mai-Juin 2017)


 

• Autres fiches pouvant vous intéresser :
Journal de bord ma Normandie Bleue - n°102
Journal de bord ma Normandie Bleue - n°100
Journal de bord ma Normandie Bleue - n°99
Journal de bord ma Normandie Bleue - n°98
Journal de bord ma Normandie Bleue - n°97


• Catégorie liée :
journal de bord de ma normandie bleue


Commentaires sur cette fiche :

Aucun commentaire pour le moment
Page
Laissez un commentaire sur cette fiche :
Nom ou pseudo :
Notez cette fiche : /10
Commentaire :
Recopiez le caractère suivant dans le champ :
  (Obligatoire)

Les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits par les conditions d'utilisation du service. Vous pouvez être identifié(e) par votre adresse internet si quelqu'un porte plainte.
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5