Patrimoine Normand magazine




MuséoSeine - Il était une fois un fleuve


abonnement magazine

Publié le : 2 juillet 2017
 
MuséoSeine

MuséoSeine
Il était une fois un fleuve


Extrait Patrimoine Normand N°102
Par Stéphane William Gondoin

En 1802, le Premier consul Napoléon Bonaparte visite Le Havre et prononce pour l’occasion une phrase demeurée fameuse : « Paris, Rouen et Le Havre ne forment qu’une seule ville dont la Seine est la grande rue. » Avec son sens inné de la formule, le futur empereur des Français a saisi toute l’importance de la basse vallée de ce fleuve, qui offre à la capitale française un accès direct à la mer. La Seine méritait bien son musée : c’est maintenant acquis avec le MuséoSeine de Caudebec-en-Caux.En 1802, le Premier consul Napoléon Bonaparte visite Le Havre et prononce pour l’occasion une phrase demeurée fameuse : « Paris, Rouen et Le Havre ne forment qu’une seule ville dont la Seine est la grande rue. » Avec son sens inné de la formule, le futur empereur des Français a saisi toute l’importance de la basse vallée de ce fleuve, qui offre à la capitale française un accès direct à la mer. La Seine méritait bien son musée : c’est maintenant acquis avec le MuséoSeine de Caudebec-en-Caux.
 

Depuis la nuit des temps, les hommes trouvent dans la basse vallée de la Seine un cadre propice à leur épanouissement. Au fil des millénaires, nombre de peuples se sont installés sur ses berges pour profiter de ses bienfaits : chasseurs-cueilleurs du Paléolithique ou du Mésolithique, agriculteurs du Néolithique ou de l’âge du bronze, Celtes, Romains, Francs, Vikings. Tour à tour, ils y ont laissé des empreintes souvent discrètes, découvertes par un heureux hasard ou révélées par des fouilles archéologiques ciblées. À des époques plus récentes, les communautés sédentarisées le long de ses amples ondulations ont développé quantité d’activités spécialisées : pilotage pour éviter aux navires remontant vers Rouen les pièges de la navigation, batellerie, pêche, industrie… C’est ce lien intime et continu tissé entre le fleuve et des générations de riverains, que met principalement en valeur le flambant neuf MuséoSeine de Caudebec-en-Caux.

Un hommage à l’estuaire

MuséoSeine, c’est d’abord un bâtiment ultramoderne implan...

Il vous reste 85 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 102, Juillet-Août-Septembre 2017)



 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Impression, soleil levant

Publié le : 2 juillet 2017   Claude Monet, Impression, soleil levant, 1872, huile sur toile, 50 × 65 cm, Paris, Musée Marmottan Monet (© Bridgeman Images). Impression, soleil levan...

 

Rouen : le clos aux Juifs

Publié le : 2 avril 2017   Le “clos aux Juifs” de Rouen et son monument Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Stéphane William Gondoin Il existe, sous la cour du palais de justice de Rouen, un édi...

 

Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance

Publié le : 2 avril 2017   Le Havre 1517 ! Naissance d’une ville à la Renaissance Extrait Patrimoine Normand N°101 Par Stéphane William Gondoin Le 7 février 1517, le roi François Ie...

 

Marais Vernier - Balade au pays des cigognes

Publié le : 1er avril 2017   Cigogne dans un champ fraîchement fauché au Marais Vernier (© SWG). À vos marques, prêts, randonnez ! Marais Vernier Balade au...

 

Château de Mesnil-Geoffroy : la majesté paysagère

Publié le : 1er avril 2017   Château de Mesnil-Geoffroy (© TGL). Ermenouville en Caux : la majesté paysagère Extrait Patrimoine Normand N°10...

 
 
 
 
 
 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 105
N°105

Avril-Mai-Juin 2018

LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS