Patrimoine Normand magazine

 





Fours à chaux du Rey

Fours à chaux du Rey

Les fours à chaux du Rey


Extrait Patrimoine Normand N°22
Par Isabelle Audinet

Récemment sauvés de la ruine et mis en valeur par le Conseil Général de la Manche, ils vont parmi les derniers vestiges d'une industrie prospère de la fin du XIXe siècle.
 

Comme un château fort, ses quatres tours massives émergent au fond d'une ancienne carrière pour défendre les débuts de notre ère industrielle. Elles ne pourront malheureusement rien face à l'utilisation grandissante du ciment dans le bâtiment et des engrais chimiques dans l'agriculture. L'ensemble industriel est donc peu à peu démantelé dans les années 1880, pour devenir, après une phase de friche, le musée que nous avons le loisir dorénavant de visiter.


Historique et visite des fours

L’utilisation de la chaux, notamment dans la construction, remonte aux Grecs. Les murs étaient auparavant solidifiés avec de l’argile (Préhistoire, début de l’Antiquité), du bitume à Babylone, du plâtre en Egypte. La composition de la chaux fut améliorée par les Romains (ciment romain) plus résistant que la chaux. Si les liants ont évolué depuis le Moyen Age, la fabrication de la chaux, en revanche, n’a pas changé. On ne peut obtenir la chaux, en effet, qu’en brûlant des pierres à chaux, c’est-à-dire du calcaire. Les fours, dits à chaux, sont donc utilisés depuis l’Antiquité. Ils ont souvent été implantés sur les lieux d’extraction du cal...

Il vous reste 84 % de cet article à lire
commander le magazine.
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 22, août-septembre 1998)


Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Rubanerie dans le Lieuvin

Publié le : 2 juillet 2017   Le métier à la barre offert par les établissements Lécuyer, pièce maîtresse de la collection du musée de la Rubanerie (© Photo Pierre Roussel)....

 

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Barrages hydroélectriques normands

Publié le : 2 juillet 2017   Le barrage de Vezins est le plus grand et plus haut barrage de Normandie. Il se déploie sur 275 m pour fermer la vallée de la Sélune (© LR). Le...

 

Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO

Publié le : 03 janvier 2017   Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claire Cartier À la veille de célébrer sa 143e édition, qui aura lieu du...

 

Aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918

Publié le : 03 janvier 2017   L’aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918 Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Louis Guillotte En 1914, l’Europe est entraînée dans l&r...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas