Patrimoine Normand magazine

 





Mégalithe de Bretteville

abonnement magazine


Publié le : 11 décembre 1998
 

mégalithe de Bretteville

Le mégalithe de Bretteville


Extrait Patrimoine Normand N°24
Par Isabelle Audinet

Témoin des rites funéraires d’un lointain passé, la sépulture à entrée latérale de Bretteville (hameau de la Forge), aussi appelée « allée couverte », est un des rares monuments de ce type restant en Normandie.

Bien avant l’arrivée des premiers Vikings (IXe siècle), bien avant l’arrivée des premiers celtes (450 av. J.C. environ), des peuples communs à l’ouest du territoire français actuel ont laissé les traces de leur passage sur cette terre. Champs de menhirs, dolmens, tumuli gigantesques, allées couvertes, cromlech, tous monuments mégalithiques dont certains sont des sépultures, ponctuent le paysage. Les peuples de l’ouest de la Normandie et de la Bretagne étaient sinon les mêmes, du moins proches. Ce qui explique une parenté entre les monuments. Cependant, les ressemblances et différences évoluent en fonction du temps, de même que les types de monuments. Les allées couvertes, et les monuments proches que sont les sépultures à entrée latérale, sont les plus récents (- 2 500 ; - 2 000 environ). Quelques 2 000 ans auparavant étaient apparus les premiers ensembles mégalithiques. Ainsi, il semblerait que les premiers dolmens (ou « table de pierre ») remontent à 4 500 ans avant J.C. en Bretagne. Ces dolmens, qui sont la structure interne, ou squelette du monument, étaient recouverts de pierres et de terre, formant ce que l’on appelle un tumulus, ou bien un tertre, ou bien encore un cairn. La taille de certains tumuli pouvait les faire ressembler à de petites collines. De telles architectures se rencontrent pendant 2 000 ans, mais la structure du dolmen évolue. En Normandie, de grandes structures ont été découvertes dans le Calvados, à la Hoguette, à la Hogue, ainsi qu’à Colombiers-sur-Seules. Ces ensembles, dont celui de la Hoguette fut daté de 4400 - 3500 ans avant J.C., possédaient plusieurs cham...

Il vous reste 81 % de cet article à lire
commander ce magazine.


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 24, décembre 1998 - janvier 1999)


Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Mégalithes des îles Anglo-Normandes

Publié le : 2 juillet 2017   Paysage côtier des îles Anglo-Normandes. Moulin Huet Bay, à Guernesey. La Manche en tant que mer, s’est formée à la fin de l’ère glaciaire en envahissan...

 

Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO

Publié le : 03 janvier 2017   Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claire Cartier À la veille de célébrer sa 143e édition, qui aura lieu du...

 

Aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918

Publié le : 03 janvier 2017   L’aéronavale dans les environs de Cherbourg de 1914 à 1918 Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Louis Guillotte En 1914, l’Europe est entraînée dans l&r...

 

Maîtres verriers de Coutances

Publié le : 16 août 2016   Histoire en images Les maîtres verriers de Coutances Extrait Patrimoine Normand N°98 Par Stéphane William Gondoin La cathédrale de Coutance...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas