Patrimoine normand




Saint-Cyr-la-Rosière : prieuré de Sainte Gauburge

Prieuré de Sainte Gauburge

Le prieuré de Sainte Gauburge 
à Saint-Cyr-la-Rosière dans le Perche


Extrait Patrimoine Normand N°57
Par Gérard Schorp

Son histoire : la fondation

Son histoire commence à l’aube du XIe siècle et si « l’An Mil voit la France se couvrir d’églises », les circonstances locales et générales sont défavorables à une Fondation monastique dans le Perche : 
- Localement guerres féodales, isolement, terroir pauvre, ressources et dons en terre insuffisants.
- Au point de vue religieux : clergé séculier médiocre n’ayant pas adopté la Réforme de Cluny,  ni mis en pratique la Réforme grégorienne (2e moitié du XIe siè­cle). Malgré l’intervention de l’évêque de Sées, qui donne le prieuré de Sainte-Gauburge en 1058 à l’abbaye de Saint-Pierre-de-Chartres, cette fondation est un échec.
La véritable fondation date du début du XIIe siècle quand l’abbaye royale de Saint Denis reçoit le prieuré en donation. Saint Denis, abbaye bénédictine, adhère tôt à la Réforme clunisienne ; abbaye royale, elle jouit d’un grand prestige et d’une grande puissance. Cette situation nouvelle provoque de nombreuses donations et assure au prieuré une indépendance vis-à-vis des seigneurs de Bellême avec droit d’appel devant le parlement de Paris. Il est aussi le siège d’une châtelaine indépendante.

Saint-Cyr-la-Rosière : prieuré de Sainte Gauburge

Abbayes et prieuré

Les abbayes d’Occident avaient choisi la règle de Saint Benoît. La communauté séparée du monde par une clôture matérialisée par le « mur de clôture » vit sous l’autorité de l’abbé. La vie est partagée entre la prière et le travail. La prière est rythmée par la liturgie avec sept offices ou heures. Il y a deux sortes de moines : les moines de « chœur » astreints aux sept offices sont prêtres. Ils exercent souvent des travaux intellectuels copies de manuscrits, recherches bibliques…
A côté, des frères convers avec des obligations liturgiques ré­duites s’occupent des travaux manuels de maçonnerie, charpente, architecture, agriculture, élevage et pisciculture. L’ab­baye vit en autarcie. Son rôle est déterminant dans le défrichage des forêts et la mise en culture du terroir. Au XIIe et XIIIe siècles, l’agri...


Il vous reste 69 % de cet article à lire
commander le magazine.
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 57Automne 2006)


 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Crosville-la-Veille

Crosville-la-Veillle : l'église en rénovation Extrait Patrimoine Normand N°64 Par Alexandre Vernon On identifie volontiers l’église au bourg au milieu duquel elle a été érigée. O...

 

Abbaye de Longues : journées du patrimoine

Journées du patrimoine - L’abbaye de Longues - Extrait Patrimoine Normand N°64 Par Georges Bernage Un grand nombre de monuments et musées ont été ouverts au public lors de ces journées. Not...

 

Enguerrand de Marigny et la collégiale d’Ecouis

Enguerrand de Marigny et la collégiale d’Ecouis Extrait Patrimoine Normand N°54 Par Gérard Schorp Sous le règne de Philippe IV le Bel (1285-1314) une personnalité va jouer un rôle p...

 

Rouen disparu (Saint-André aux Febvres)

Rouen disparu  Saint-André aux Febvres Extrait Patrimoine Normand N°62 Par Georges Bernage Comme le rappelle la couverture d’un excellent livre "Rouen aux 100 clochers", Rouen était « la vil...

 

Vire, un cimetière historique à sauvegarder

Publié le : 13 juillet 2006 Cimetière des Ursulines  VIRE, un cimetière historique à sauvegarder Extrait Patrimoine Normand N°59 Par François Lévêque L’hôpital de...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand