Patrimoine normand

 





Le Havre : Alexandre Dumas

Alexandre Dumas - Le Havre

Alexandre Dumas, Le Havre et la mer


Extrait Patrimoine Normand N°61
Par Danièle Dupré

Voyageur infatigable et curieux tout au long de sa vie, Alexandre Dumas parcourut l’Europe et le Maghreb. Il n’est que de lire  les nombreux volumes de ses Impressions de voyage pour s’en convaincre. Mais la mer l’attirait plus que tout : « Il y a pour moi, dans la vue de la mer, dans l’aspiration de ses âcres senteurs, dans son murmure éternel, une fascination immense. Quand il y a longtemps que je n’ai vu la mer, je m’ennuie d’elle comme d’une maîtresse bien-aimée, et, bon gré mal gré, il faut que je revienne, pour la vingtième fois, respirer son haleine et savourer ses baisers. »

Alexandre découvre la mer

 
La mer, il la découvre au cours d’un premier voyage au Havre, comme il le raconte dans ses Mémoires.
Nous sommes en juillet 1829 ; à 27 ans, le jeune Alexandre a déjà connu, cinq mois auparavant, un grand succès comme auteur dramatique avec Henri III et sa Cour, un drame en prose représenté au Théâtre-Français le 10 février précédent ; c’est le premier triomphe des Romantiques, un an avant la bataille d’Hernani.
Il s’agit maintenant pour Alex­andre d’être à la hauteur de sa réputation toute neuve. Il entreprend alors de refaire sa tragédie en vers, Christine à Fontainebleau, qu’il juge trop clas­sique ; pour trouver l’inspiration, il s’échappe de Paris ; le hasard l’amène au Havre.
Je restai au Havre juste le temps de manger des huîtres, de faire une promenade en mer, d’acheter deux vases de porcelaine plus cher qu’à Paris, et je re­montai en diligence.
Dès lors, de rendez-vous galants en répétitions de ses œuvres au Grand-Théâtre, il y revient souvent, plus fréquemment encore à partir de 1847, quand le chemin de fer relie le port normand à la capitale. Mais les voyages les plus marquants que Dumas fait au Havre sont toujours liés à son a...


Il vous reste 83% de cet article à lire
Commander ce magazine.
 
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Quand Camille Pissarro peignait au Havre

Publié le : 12 janvier 2016   Le vieil homme et la mer Quand Pissarro peignait au Havre Extrait Patrimoine Normand N°96 Par Stéphane William Gondoin ­­On le sait : la Normandie es...

 

Barbey d’Aurevilly dans le Cotentin

Les routes Barbey d’Aurevilly en Cotentin Extrait Patrimoine Normand N°64 Par Thierry Georges Leprévost 2008 sera l’année du bicentenaire de naissance du Connétable des Lettres. Auteur normand...

 

Journal de bord ma Normandie Bleue - n°95

MICHEL DE DECKER - HISTOIRES NORMANDES. Journal de bord ma Normandie Bleue - n°95 UN HOMME ET UNE FEMME ET UN HOMME SANS FEMME… Extrait Patrimoine Normand N°95 Par Michel de Decker Ce n’est un secret pour personne, le...

 

Jean de la Varende : L’homme aux gants de toile

Publié le : 12 octobre 2015   Jean de la Varende : L’homme aux gants de toile Extrait Patrimoine Normand N°95 Par Thierry Georges Leprévost S’il n’est pas le livre le plus connu...

 

Guernesey, rocher d'hospitalité

Publié le : 03 avril 2015 Guernesey,  rocher d'hospitalité Extrait Patrimoine Normand N°93 Par Michel de Decker & Stéphane William Gondoin Parce que Victor avait critiqué le rapp...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand