Patrimoine Normand magazine

 





Château de la Rivière

chateau de la rivière normandie (XIe siècle la manche)

Le château de la Rivière


Extrait Patrimoine Normand N°74
Par Georges Bernage

Au cœur des marais du Cotentin et du Bessin se dressent les ruines, imposantes, d’une forteresse médiévale, quasiment oubliée, et pourtant…
 
Lorsque le marais est « blanc », ses murs se dressent au-dessus de l’onde brumeuse comme un promontoire érigé au-dessus du canal Vire-Taute, faisant le guet, face au nord et face à deux autres châteaux médiévaux, celui de Neuilly-la-Forêt, ancienne forteresse des évêques de Bayeux, et celui de Hiégathe (au nom bien scandinave), ruine mystérieuse perdue au nord du marais et qui demeure inaccessible et perdue pour le plus grand nombre…
Ainsi ce sont trois châteaux qui contrôlaient ces marais alors si stratégiques quand la Vire était un axe de circulation entre Saint-Lô et Isigny, axe plus rapide que les routes interrompues par l’absence de ponts dans la Baie des Veys. Sachant lire une carte et fasciné par les estampes de Chalopin, que j’avais publiées, dès 1975, dans mon premier livre - La Normandie romantique -, j’avais recherché le château de La Rivière, ce qui n’était pas facile. A Saint-Fromond, il avait fallu se retrouver dans un lacis de petites routes. Puis, un dernier chemin étroit, plein nord, vers le marais. Soudain, l’immensité succède à la verte campagne. Un pont enjambe le canal Vire-Taute et, là, surgissant des arbres, comme le palais de la Belle au Bois dormant, des murs ébréchés se dressaient mais le voyage se terminait sur une porte en fer ; le château était alors un solide enclos loué par le TCF pour un camp de naturistes et noyé dans la verdure…


Château de la Rivière

Façade du logis au début du XXe siècle, elle était encore assez bien conservée. (Coll. FLB.)Château de la Rivière

… et actuellement ! On remarquera les nids des cigognes qui gitent sur le site. (E. Groult/Heimdal.)

 
Le temps passe et lors d’un marché médiéval à Pontoise, je suis abordé par Richard Ducoulombier et son épouse, me disant qu’ils ont acheté (en 2006) le château de la Rivière et qu’ils ont l’intention de le sauver, heureuse nouvelle ! Ils ne sont ni Normands ni médiévistes mais ils ont eu le coup de cœur pour cette ruine exceptionnelle et ont décidé de tout faire pour la sauver : « Elle est encore plus belle en hiver quand souffle le vent et que le ma...

Il vous reste 78 % de cet article à lire
commander ce magazine.
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 74Eté 2010)


Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Jardin des plantes de Coutances

Publié le : 2 juillet 2017   Jardin des plantes de Coutances (© Rodolphe Corbin). JARDIN EN NORMANDIE Coutances en Cotentin : l’éclectisme du Second Empire...

 

Château de Mesnil-Geoffroy : la majesté paysagère

Publié le : 1er avril 2017   Château de Mesnil-Geoffroy (© TGL). Ermenouville en Caux : la majesté paysagère Extrait Patrimoine Normand N°10...

 

Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO

Publié le : 03 janvier 2017   Le carnaval de Granville entre à l’UNESCO Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Claire Cartier À la veille de célébrer sa 143e édition, qui aura lieu du...

 

Château de Caen : bilan des fouilles archéologiques

Publié le : 03 janvier 2017   Château de Caen Un premier bilan des différentes campagnes de fouilles archéologiques Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Beatrice Guillot Le schéma directeur est...

 

Château de Carrouges - Les clefs de l’histoire

Publié le : 03 janvier 2017   Château de Carrouges Les clefs de l’histoire Extrait Patrimoine Normand N°100 Par Stéphane William Gondoin Située à la frontière des département...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas