Patrimoine Normand magazine

 





Quai des brumes

abonnement magazine


t`as de beaux yeux, tu sais

Quai des brumes
(1938 - Drame en noir et blanc)


Extrait Patrimoine Normand N°75
Par Jacques Luley

Quai des Brumes

Réalisation de Marcel Carné. Scénario de Jacques Prévert d'après le roman de Pierre Mac Orlan avec : Jean Gabin (Jean), Michèle Morgan (Nelly), Michel Simon (Zabel), Pierre Brasseur (Lucien).
 
Jean, déserteur de l'armée coloniale, arrive au port du Havre espérant s'embarquer pour l'Amérique du Sud. Dans une cabane, bistrot misérable, il rencontre Nelly, orpheline, abusée par son tuteur, Zabel. Jean tue ce dernier et une idylle désespérée se noue entre Nelly et Jean. La veille de s'enfuir vers le Vénézuela,  la fête foraine, il se querelle avec un voyou, Lucien, qu'il gifle violemment. Lucien abat Jean sans pitié. Nelly reste seule.

Grand classique du cinéma français, c'est un film pessimiste, dit “réaliste-poêtique” aux décors nocturnes (fumées noires et grises s'échappant d'énormes cheminées, enchevêtrement de grues, rails et pavés mouillés) où se côtoient des personnages pathétiques, crapules, suicidaires, cherchant la fuite. Au départ, coproduit par une société allemande réputée, l'UFA, “Quai des brumes” devait se dérouler à Hambourg, mais Goebbels, censeur de la culture du IIIème Reich refusa le scénario sous prêtexte que le héros était un déserteur. Revenu à une production française, il sera tourné dans le port du Havre, notamment au bassin Bellot. On y voit également le paquebot “Normandie”, les façades des cafés du port, les tramways des grands bassins, le cargo “la Louisiane”. Pour les scènes du quartier des Docks, la cabane du Panama et la rue de la fête foraine où meurt Jean Gabin, Marcel Carné attendit vainement la brume et, les techniciens ayant raté les effets spéciaux pour la simuler, les lieux furent superbement reconstitués aux studios de Joinville (près de Paris) par le célèbre décorateur Alexandre Trauner et les éclairages du grand chef opérateur, Henri Alekan.
Lors de la rixe entre Jean et Lucien, la paire de gifles décochée par Jean Gabin à l'encontre de Pierre Brasseur ne fut nullement factice et restera “l'aller et retour” le plus spectaculaire du cinéma français. Il est dit qu'une légère brouille s'ensuivit entre les deux acteurs. Le scénariste-poête Jacques Prévert et le grand décorateur Alexandre Trauner se retirèrent dans un petit village du Cotentin près du Cap de la Hague à Osmonville-la-Petite, où ils sont enterrés. Il existe une musée “Prévert” dans son ancienne demeure.
Quittons le “Quai des Brumes” sans oublier l'image et la réplique, toutes deux mythiques : Jean Gabin “t'as de beaux yeux, tu sais” et Michèle Morgan de lui répondre "embrassez-moi".

A LIRE : 
- Jean Gabin & la Normandie, Patrimoine Normand n°75.
- Jean Gabin , paysan normand, Patrimoine Normand n°86.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 75Hiver 2010)



 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Bourvil, artiste normand

Publié le : 2 juillet 2017   1917-2017 : le centenaire de Bourvil (© SWG). Bourvil Artiste normand Extrait Patrimoine Normand N°102 Par Stéphane...

 

Illustre normand : Bourvil

‹ Retour à la rubrique "Illustres Normands"   ILLUSTRE NORMAND Bourvil (1917-1970)   Extrait Patrimoine Normand N°100 Caricatures : Guillaume Néel Texte : Stéphane William Gondoin...

 

30e Anniversaire du Festival du cinéma américain de Deauville

Deauville 2004 30e Anniversaire du Festival du cinéma américain Extrait Patrimoine Normand N°52 Par Geoges Bernage Comme chaque année à la fin de l’été, après la saison des co...

 

Bourvil et Brigitte Bardot à l’affiche du trou normand

CINEMA EN NORMANDIE Bourvil et Brigitte Bardot à l’affiche du trou normand Extrait Patrimoine Normand N°87 Par Laurent Ridel Au printemps 1952, le réalisateur Jean Boyer inst...

 

Jean Gabin, paysan normand

Jean Gabin, paysan normand Extrait Patrimoine Normand N°86 Par Thierry Georges Leprévost 28 juillet 1962 : 700 agriculteurs surexcités envahissent la propriété de Jean Moncorgé, ali...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas