Patrimoine Normand magazine

 





Film en Normandie : Un Singe en Hiver

 Un singe en hiver
Un Singe en Hiver
(1962- Comédie en Noir et blanc)


 


Réalisation d'Henri Verneuil, dialogues Michel Audiard, d'après le roman d'Antoine Blodin avec Jean Gabin (Albert Quentin), Jean Paul Belmmondo (Gabriel Fouquet) Suzanne Flon (Suzanne, femme d'albert Quentin), Noel Roquovert, Paul Frankeur...


Albert Quentin, ancien fusilier marin en Chine, alcoolique, ouvre avec sa femme Suzanne un hôtel restaurant "le Stella à Tigreville, sur la côte normande. Le Jour du débarquement du 6 juin, il promet à son épouse de renoncer à la boisson pour "s'adonner au bonbons". Quelques années plus tard, arrive en pleine hiver, Gabriel Fouquet, un jeune homme qui s'installe dans l'hôtel désert. Ecoinduit par sa compagne vivant en Espagne, il rêve d'être Torero et vient visiter sa fille Marie, placée dans le pensionnat religieux de Tigreville. Après une nuit "éthylique", il improvise une Tauromachie "automobile" dans les rues du village. Arrêté par la Maréchaussée, Albert Quentin paie sa caution et, pris d'une amitié nostalgique, ils passeront une nuit de beuverie homérique avant de tirer un formidable feu d'artifice sur la plage. Le lendemain, Gabriel repartira avec sa  fille, laissant Albert à ses bonbons et à la tendresse de sa femme sa femme Suzanne.

 

Ce fut la commune de Villerville près de Trouville (Calvados) qui  prit le nom de Tigreville, site principal du roman  d'Antoine Blondin et, c'est au marché aux poissons de Trouville que Jean Gabin (Albert Quentin) vient faire ses provisions pour son restaurant. Situé dans la grand'rue de Villerville, l'hôtel "le Stella" alors désaffecté fut rénové, mais n'exista que pour la durée du tournage. C'est à la gare de Deauville qu'arrive et repart en "Micheline" Gabriel Fouquet  (Jean-Paul Belmondo). Quant au cabaret des libations mémorables mémorables (décor de Robert Cloavel), il fut construit  sur la corniche d'Houlgate, difficilement accessible après un escalier interminable, sorte de bungalow en contreplaqué tenu par Georgina, patronne exotique qui fabrique un saké explosif. 

Notons dans la distribution, la présence d'un célèbre chansonnier normand d'alors, André Dalibert, né à Sourdeval la Barre dans la manche en 1908. Animateur, chanteur patoisant et acteur secondaire, il fut à l'origine de la Foire Exposition de Caen. Dans "un singe en Hiver", il joue Maurice, le brigadier chef de Tigreville qui met fin au espagnolades de Jean-Paul Belmondo. On le retrouvera dans de petits rôles auprès de Jean Gabin ("le Président", "les vieux de la vieille", "Maigret voit rouge" ou "Archimède le clochard"). Il décède à Granville sur Odon en 1997. 

Un Singe en Hiver faillit ne pas voir le jour; Jacques Bar, produteur ami de Jean Gabin et Michel Audiard voulaient tourner un film "d'hommes", en l'occurence "Au large de l'Eden" d'après le roman de R.Vercel (une oeuvre de ce dernier, "remorques" avait été adaptée par le réalisateur Jean Grémillon en 1939 avec Jean Gabin et Michèle Morgan). Le scénario d'"Au large de l'Eden" contait la révolte de marin terre-nuevas  partis de Saint-Malo.
 








 
 
 
 

 
Alors qu'ils étaient en repérage dans la capitale des Corsaires, Jean Gabin eut un haut le coeur à la senteur des morues entassées dans les cales du bâteau et vu que le tournage devait duré plusieurs mois, il refusa le projet. C'est sur la route du retour vers Deauville que Michel Audiard proposa le roman d'Antoine Blondin. L'entente entre "le monstre sacré" et la jeune vedette de la Nouvelle vague fut plus que cordiale. Entre les prises de vues, ils jouaient au football sur la plage ou organisaient des courses cyclistes dans les rues de Deauville avec des membres de l'équipe.

Rappelons que le Roman d'Antoine Blondin "Un Singe en Hiver" avait obtenu le prix Interallié en 1959. 
 

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas