Patrimoine Normand magazine

 





Musée Baron Gérard, la renaissance - Bayeux

baron gérard bayeux


Musée Baron Gérard,
la renaissance.


Extrait Patrimoine Normand N°79
Par Louis Paulin

Au second semestre 2012, le musée Baron Gérard réinvestira ses quartier historiques réhabilités pour mieux se projeter dans l’avenir. Visite guidée.

“On parle mal d’une œuvre que l’on connaît mal”, a coutume de rappeler Antoine Verney, conservateur du musée Baron Gérard et homme fort du patrimoine bayeusain. Alors que dire d’un musée, de ses collections ?
C’est le dilemme qu’est en passe de résoudre la ville de Bayeux. Demeure d’un patrimoine époustouflant, de collections remarquables, la sous-préfecture du Calvados souffrait de ne pas le montrer, l’afficher fièrement... Dans un peu plus d’un an, cette douleur ne sera plus qu’un mauvais souvenir...
Pour saisir ce qui attend le musée bayeusain, il faut remonter en 2001. A l’époque, dans l'ancien palais épiscopal, le Baron Gérard ronronne. 40 000 personnes le traversent chaque année quand 450 000 passent par la Tapisserie et 800 000 par la cathédrale. L'endroit est vieillissant et ne permet pas de mettre en valeur, parfois même d'exposer, les 45 000 œuvres, pièces, témoignages, accumulés depuis 1833. Malgré des animations, des expositions temporaires, le public passe à côté de merveilles de l’archéologie régionale, de peintures et estampes du XVe au XXe et de dentelles et porcelaines de Bayeux, entassées dans les réserves.
“Ce musée a ceci d’exceptionnel que ses collections ne marquent pas de césure majeur dans l’histoire de l’art. Nous avons la chance de pouvoir présenter, sans trou, l’histoire de la ville et du Bessin depuis les temps géologiques les plus anciens, avec les fossiles du jurassique bajocien,jusqu’au XIXe siècle, ses tableaux impressionnistes et le XXe avec l’art contemporain. Notre seule  faiblesse est le 11e siècle mais c’est le cas de tous les musées”, s’amuse Antoine Verney. [...]



Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas