Patrimoine Normand magazine

 





Normandie, les livres : Les Bergers Blancs De Catherine Ecole-Boivin

Les Bergers Blancs

De Catherine Ecole-Boivin


par Gérald Durel  
 Extrait
Patrimoine Normand N°80


Attachée à sa Hague natale, Catherine Ecole-Boivin, fille du pays, ne finit pas de dresser les portraits des gens du cru ; biographies ou romans, après L'Enfant Loup de Blanche, Paul Bedel dans les Pas du Père, Mimi Guillam... son douzième livre, un roman, vient de paraître aux éditions Albin Michel.



♦ Les Bergers Blancs, Catherine Ecole Boivin, éditions Albin Michel, 261 pages, format 14,5cmX22,5cm.
 

Les Berger Blancs vous fera revivre, sous la plume de Catherine, les vies de personnages inspirés du réel de nos terres. Celle du jeteur de sort de la communauté des bergers blancs, craint, parfois, à défaut d'être respecté, capable des pires sorts, toujours justifiés cependant, comme celui de la damnation du varou envers les êtres perfides et calculteurs aux ambitions restreintes du profit immédiat, jusqu'aux sentiments les plus nobles. Celle de Katica, abandonnée à la naissance dans les grèves...

Des destins taillés dans le granit de la Hague, des destins différents mais tous liés par la dureté qu'impose la vie entre terre et mer de la Manche.
Des vies que deux guerres viendront briser alors que le bonheur, pour une fois, aurait pu éclaircir la vie de Katica, comme furent brisées les vies des femmes de notre région, Katica payant, comme les femmes de son temps, plus que son dû dans la folie de la guerre de 14... “Madame, la France m'a pris mon mari” disait la Dormante...



En exclusivité dans Patrimoine Normand N°80, une interview de Catherine Ecole Boivin.


 

ZOOM/AUTEUR

 

Catherine École-Boivin,née le 19 août 1966, est une biographe, romancière. Originaire de la Hague, historienne de formation, diplômée en Science de l'éducation, Catherine École Boivin est surnommée la glaneuse ou la défricheuse d'histoires car elle conte dans ses livres " les mémoires des humbles et de ceux à qui on n'a pas donné la parole durant leur vie ".

 

Catherine Ecole Boivin (photo de Gérald Durel)►

 


 

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas