Patrimoine Normand magazine

 





Musique normande : rencontre avec Mait'Gires

Musique normande Mait gires

Dans la lignée du Folk normand et en normand nous accueillons annyi (ce jour)  Mait’ Gires, auteur, compositeur et interprète.

Interview


Bonjour Mait'Gires depuis quand sévis tu dans le paysage de la chanson normande ?

En fait j’écris en normand depuis l’âge de 18 ans mais je m’y suis franchement remis fin 2006, mais grâce à Magene et à de nombreux livres familiaux j’avais gardé le contact avec la langue. Entre temps j’ai joué des chansons trad normandes et notamment des chants de marins de ci de là dans des groupes de partout, y compris en Bretagne. Je demeurais un amateur mais très actif.
En 2007 j’ai participé aux concours en langue normandes pour les fêtes des Rouaisouns et puis je me suis lancé avec mes compositions très progressivement.



Quels types de concerts ?

Des premières parties au début (Magene, Parée de Paradis) et des concerts communs avec les Ours manchots et Marée de paradis (Fête du port de Carentan, fête normande de Saint James), également des concerts plus intimistes et portés sur la connaissance du normand (conférence chantées avec la Chouque, soirées contes  normands et chansons normandes à la distillerie Busnel par exemple). Je prends le temps d’expliquer le contexte de chaque chanson voire le vocabulaire. Parfois j’alterne avec des textes lus ou des chansons en français du répertoire normand et du Québec ou des compositions personnelles qui parlent de la Normandie. En effet un concert 100 % en normand est difficile à suivre par des non locuteurs ou alors il faut « éplucher » chaque texte ! Il m’a semblé utile d’intercaler textes en français et en normand et même de faire des chansons mélangeant normand et français pour montrer les facettes de la langue et son utilisation pratique.
 

Mais chanter en normand cela peut paraître vieillot à certains ?

Je crois que nous sommes plusieurs à penser le contraire et notamment chez les plus jeunes. Bien entendu cela demande un certain travail des textes et un choix du vocabulaire, voire un recul par rapport à l’accent trop prononcé. Mais on peut chanter des choses très différentes il suffit de le vouloir et d’imposer ce point de vue. En effet beaucoup de personnes ont une vision de la langue comme une expression maladroite du français ou une expression rurale uniquement. Je ne vois pas pourquoi on adapterait pas le « loceis » à notre vie actuelle et à la musique actuelle entre autres. J’ai participé au printemps des poètes et à la journée des langues d’oil en présentant la poésie et la chanson normande, et je crois que les spectateurs ont pu saisir combien le normand faisait finalement partie de leur patrimoine, qu’il s’adaptait aussi très bien à notre quotidien !
 

Justement quelles sont les inspiration de Mait’ Gires ?

Et bien cela est très varié, cela peut être des textes traditionnels traduits en normands, des faits de société (vie de famille, SDF, vie des marins d’hier et d’aujourd’hui…), des évocations historiques édifiants en Normandie mis aen regard de la situation actuelle (révolte des va nu-pieds, les destins des résistants de la guerre de cent ans Basselin et Phelippot le cat, la jeunesse de Guillaume  le Conquérant, la vie du grand Flibustier normand François Le Clerc dit gaumbe dé boué. Cela parle aussi de notre rapport à la pluie, à la nature,  ou à la difficulté de vivre loin de sa région…bref « j’soumes en souen dé touot dire dauns noute prêchi ».


La musique en deux mots ?
 
En deux mots : Folk Rock !
Ou country rock ou chanson folk, ou folk trad…bref je crois qu’il peut y en avoir pour tous les goûts, et suivant le public je choisi parmi un répertoire de plus de 50 chansons en français et en normand. Je travaille aussi bien des arrangements rocks que classiques, la chanson sur Basselin est un mélange de musique médiévale et de blues syncopé ! En ce moment j’écris pour d’autres musiciens dont l’univers musical est plutôt proche du « pagan folk rock»…
Je considère que ma mission est d’essayer de faire en sorte que des jeunes se disent : s’il fait ça, le « vieux » moi je peux faire quelque chose aussi avec mon univers musical.

 

Pour finir pour écouter et quelques dates prévues ?
 
Pour écouter et suivre l’actulalité : Facebook Mait’ Gires
et normandiefolk
 
Le 6 Mai avec la clameur de Haro en mini concert lors de la finale de la coupe de Normandie de choule à la crosse à la Haye de Routot (27)
 
Le 17 juin à Conches en Ouche avec les Varous pour une fête du patrimoine normand (jeux et sports régionaux, cuisine, chants de marins et folk normand)
 
18 aôut en milieu d’après midi sur la scène ouverte du festival de Tatihou à St Vast la Hougue.
 
Et puis des projets à Barfleur début août et une rencontre musicale et festive des groupes normands à l’automne, sans doute dans l’Eure ou le Calvados (Mais je pense que Patrimoine Normand s’en fera l’écho le moment venu).

 
 



 

Suivez l'actualité de la Musique Normande avec Jean-Phillipe Joly.
Cliquez ici


Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas