Patrimoine normand

 





Le Havre : le temple maçonnique

Lécole municipale des Beaux Arts, ancien temple maçonnique, et actuellement Ecole nationale de musique, de danse et dart dramatique. Au premier étage, les chapiteaux de style grec sont doriques et i

Le temple maçonnique  
de la rue du Débarcadère au Havre -1860-1880


Extrait Patrimoine Normand N°70
Par Françoise Amiel-Hebert

Jules Janin écrivait en 1844 dans son ouvrage sur la Normandie : « Dans cette plaine fertile, incessamment protégée par une longue suite de collines, la ville s’abandonne heureuse à ses travaux de cha­que jour ; son port est le plus accessible de la côte ; l’avant-port, trois grands bassins, la petite et la grande rade, font du Havre une des relâches les plus faciles et les mieux abritées de la France. La Seine, ce beau chemin qui marche d’un pas si calme ; la marée qui s’en va hâter l’arrivée des bateaux qui viennent de Rouen, et bientôt le chemin de fer, ce chemin qui court au galop, réunissent Le Havre à Paris. Le Havre a les apparences d’une riche et intelligente cité. De belles maisons, des rues parisiennes ; l’activité, le mouvement, les passions d’une grande cité. Ville moderne, dans laquelle l’antiquaire se trouverait fort embarrassé de cette science minutieuse qui s’inquiète des dates, des détails, des noms propres : c’est la ville du zèle, du travail, de l’industrie active, des orages qui grondent et qui passent, du navire qui arrive et qui repart. »
Effectivement, tout au long de son existence, des orages Le Havre en a subi et s’en est relevé. Sa vitalité se manifestait particulièrement dans les années 1850, et ce chemin de fer arrivant au galop incitait la cité à sortir du carcan de ses fortifications, à bâtir des rues, des immeubles cossus. Certains ont échappé à la dernière guerre. Glissons-nous dans le rôle de l’antiquaire de Jules Janin pour étudier particulièrement le Tem­ple maçonnique de la rue Jules Lecesne. Erigé en 1860 cet édifice est doublement intéressant : par sa situation dans une zone en pleine évolution dans les années 1850, par sa fonction première et tous les symboles dont il est porteur. (...)
 

Catégories pouvant vous intéresser :

Autres publications pouvant vous intéresser :

Sixième village viking de la ville d’Eu

Sixième village viking de la ville d’Eu Extrait Patrimoine Normand N°64 Par Jeannine Bavay « Ce n’est pas une rave party que nous vous proposons, c’est une partie de rêves. Soyez...

 

Jardins d'Agapanthe - Grigneuseville

Publié le : 12 octobre 2015   Agapanthe en Bray,  le rêve du paysagiste Extrait Patrimoine Normand N°95 Par Thierry Georges Leprévost À l’orée du Pays de Bray, non...

 

Cap d'Antifer - Les valleuses aux merveilles

Publié le : 12 juillet 2015   Cap d'Antifer Les valleuses aux merveilles Extrait Patrimoine Normand N°94 Par Stéphane William Gondoin La côte d'Albâtre est une immense muraille calcai...

 

Musée des Sapeurs-Pompiers de Montville

Publié le : 27 mars 2015 Musée des Sapeurs-Pompiers de Montville  Préserver la mémoire d'un corps d'exception Extrait Patrimoine Normand N°93 Par Stéphane William Gondoin De...

 

Alpine, la fierté de Dieppe

Publié le : 24 mars 2015   Alpine, la fierté de Dieppe Extrait Patrimoine Normand N°93 Par Stéphane Barbé (du journal l'Equipe) Il y a 60 ans, Jean Rédélé cré...

 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand