Patrimoine Normand magazine

 

Hors-série Vikings

Patrimoine Normand 114
 
 
éditorial
Enfin libres…
 

Patrimoine Normand est certes un magazine culturel, mais tous ceux qui participent à sa conception n’évoluent pas pour autant dans un microcosme clos, enfermés dans une tour d’ivoire à rêver d’un monde éthéré où ne s’élèveraient que de belles abbayes et d’aimables gentilhommières, peuplées d’ombres du passé. Comme tout le monde, nous avons traversé ce printemps assaillis de doutes et d’inquiétudes. Chacun d’entre nous s’est retrouvé plus ou moins seul, face à lui-même, à sa conscience et à sa philosophie de la vie, en proie à ses interrogations les plus profondes, à ses questionnements les plus intimes.
Du jour au lendemain, nous avons perdu certaines de nos libertés essentielles, à commencer par celle de circuler. En l’espace d’une simple nuit, nous sommes tous devenus des assignés à résidence sine die, perdant des droits fondamentaux que nous estimions inaliénables. Et pourtant, n’en déplaise à ceux qui s’ingénient à remplacer le débat par l’invective et les anathèmes faciles, qui substituent à la Raison d’interminables litanies de sophismes « twittés » ou « facebookés », nous vivons bel et bien dans une démocratie : sa fragilité nous apparaît certes plus criante encore, au regard de toutes les formes de radicalité et de violence actuelles, et il nous semble relever du devoir de chacun d'aider à la préserver.
Notre chère liberté, nous l’avons recouvrée à la sortie de ce tunnel, abasourdis par ces deux mois de vie en reclus, admiratifs devant certains élans de générosité, de fraternité et d'altruisme. Nous avons assisté à la bataille héroïque livrée par de nombreux corps de métiers contre un ennemi invisible, pendant que des artistes essayaient d’insuffler un peu de légèreté et de soutien moral. Nous avons apprécié l'entraide spontanée entre concitoyens anonymes, de toutes générations, de tous horizons socio-culturels. Nos liens familiaux ou de voisinage, parfois via les réseaux sociaux, se sont souvent développés ou renforcés. Puissions-nous tirer de tout cela une leçon d’humanité.
Vous vous en doutez, c’est pratiquement cloîtrés que nous avons conçu ce numéro. Nous avons pourtant donné le meilleur de nous-mêmes, pour tenter de vous faire découvrir, une fois de plus, le patrimoine, la culture et l’histoire de notre fantastique région. À l’heure où nos monuments, nos sites patrimoniaux rouvrent l’un après l’autre, profitons de toutes ces richesses qui n’attendent que nous.
Bonne lecture.

La rédaction

éDITORIAL DU MAGAZINE N°114 (juillet-août-septembre 2020).

Abonnez-vous !

 
À LA UNE CE TRIMESTRE
biere Saint Wandrille Jardin du manoir de la Boisnerie Sainte-Honorine-la-Chardonne
Gastronomie
Louée soit la Saint-Wandrille
« Ils seront moines s’ils vivent de leurs mains » : en l’abbaye bénédictine de Saint-Wandrille, à Rives-en-Seine, on respecte la règle de saint Benoît… en y brassant la seule bière monastique française. Si délectable qu’on en entrevoit le ciel...  LIRE L'ARTICLE
Jardins
Jardin du manoir de la Boisnerie
À la marge du bocage flérien se blottit un admirable jardin qui semble surgi du passé. Œuvre d’un couple de passionnés armés d’une incroyable patience, il a été conçu en harmonie stylistique avec une demeure en ruines du XVIe siècle qui retrouve peu à peu son aspect d’origine, au prix d’efforts surhumains et d’une téna... LIRE L'ARTICLE
 
Château de Pinterville, ou la passion de l`esprit La guerre franco-anglaise des huîtres dans le Cotentin
Château
Château de Pinterville, ou la passion de l'esprit
Certains lieux semblent conçus pour inspirer une vie intellectuelle. Derrière ses grilles, le château de Pinterville décline ainsi la passion de ses détenteurs successifs pour la beauté et l'esprit, écrivant son histoire au fil des siècles à l'ombre de ses grands arbres. Une histoire au long cours, que nous ont rapportée ses actuels propriétaires, Édith et Jean-Luc de Feuardent... LIRE L'ARTICLE
Histoire
La guerre franco-anglaise des huîtres dans le Cotentin
La rivalité entre pêcheurs normands et anglais n'a pas attendu le Brexit pour exister. Au début du XIXe siècle, sur la côte ouest du Cotentin, une véritable flotte de navires britanniques vint frauduleusement draguer les bancs d'huîtres dans des proportions considérables. Un conflit qui se régla difficilement en écha... LIRE L'ARTICLE
 
Portrait de Robert Générat Barre de grès de la Fosse Arthour.
Seconde guerre mondiale
Robert Générat - « Grand oublié » de la Résistance
Robert Générat, contrôleur des Postes, Télégraphes et Téléphones à Deauville, fut un patriote discret et efficace. Il a notamment fourni aux services secrets gaullistes et aux services secrets alliés, d’innombrables renseignements et cartographies sur l’étendue des défenses allemandes de la Côte Fleurie, principalement de Ca... LIRE L'ARTICLE
Géologie
Le patrimoine géologique du Parc régional Normandie-Maine
Lorsque l'on se balade, s'intéresser aux roches sur lesquelles nous marchons permet de mieux comprendre les paysages. En arpentant les chemins du parc naturel régional Normandie-Maine, on découvre une multitude de monts (dont le plus haut sommet de Normandie), des affleurements rocheux, des vallées encaissées, de vas... LIRE L'ARTICLE 
 
 
ActUalités




 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas