Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité



Recette

Tarte apéritive à la normande

Huîtres de Normandie


L’apéritif, prélude incontournable à tout repas festif ou amical, voire simple moment de détente après un travail collectif qui a réuni amis et connaissances, semble être plus ancré dans nos mœurs hexagonales que dans celles des pays voisins. Mais ce moment de convivialité autour d’une boisson, généralement alcoolisée, agrémentée de choses légères et salées que l’on grignote, n’est pas à proprement parlé traditionnel, en Normandie comme dans les autres régions. Par contre, c’est peut-être l’habitude de s’ouvrir l’appétit avec des boissons à base de plantes apéritives, conjugué à notre goût inné de la fête et de la convivialité, qui en a fait un incontournable moment de l’art de la table.

 

en savoir +

jardin

Les jardins du presbytère d'Etienville

Jardins du Presbytère d'Étienville

À Étienville, comme une écharpe éployée sur l’épaule du roc, les jardins du presbytère déroulent leurs quatre hectares en pente douce vers les marais de la Douve, trait d’union entre le granit et la tourbe qui façonnent le paysage unique du Cotentin.
 

Châteaux

Château du Blanc-Buisson

Château du Blanc-Buisson

Entre Risle et Charentonne, le pays d'Ouche est un territoire très rural où l'automobiliste curieux a toutes les chances de faire de belles découvertes, pour peu qu'il sorte des sentiers battus. Nombreux sont en effet les manoirs qui s'élèvent en toute discrétion, au détour d'une petite route. Parmi ces belles demeures entourées d'exploitations agricoles, le château du Blanc-Buisson porte sur ses murs épais, ses tourelles, son donjon et ses cheminées de brique rose, l'empreinte de sa longue histoire.
 

en savoir +

NATURE

Les marais de la Dives

Marais de la Dives

Des milliers de touristes s’arrêtent chaque année à Beuvron-en-Auge, l’un des plus beaux villages de Normandie. De même, Cabourg est une station balnéaire fréquentée. Mais combien de visiteurs s’éloignent de ces hauts lieux pour s’aventurer dans la campagne proche ? Or, sommeillent à quelques pas de là les marais de la Dives, troisième zone humide de Normandie par leur superficie. À découvrir de toute urgence !

 

en savoir +

ILLUSTREs NORMANDs

Emblématique de notre cuisine régionale, la « mère Poulard » n'est pourtant pas normande : c'est à Nevers qu'elle voit pour la première fois la lumière du jour. Elle entre fort jeune au service d'un certain Édouard Corroyer, architecte chargé, dans les années 70 du XIXe siècle, de restaurer l'abbaye du Mont-Saint-Michel.
 

en savoir +
 


La notoriété de Louis-Alexandre, honfleurais de naissance, a été quelque peu éclipsée par celle d'Eugène Boudin, l'autre grand peintre originaire de notre cher port de la rive sud de l'estuaire.

en savoir +

HISTOIRE

Ouistreham :
l'exploit de Michel Cabieu

Ouistreham

Au XVIIIe siècle, la guerre de Sept Ans fait rage entre la France et l'Angleterre. Les côtes normandes sont surveillées et attaquées par la Royal Navy, détruisant villes et villages, terrorisant les populations. Mais il suffit parfois d'un simple héros jailli de l'anonymat pour faire basculer le cours de l'Histoire.
 

en savoir +

MUSEE

Musée des civils en guerre - Falaise

Musée des civils en guerre - Falaise

Le Mémorial de Caen essaime ! À la manière des abbayes médiévales, la maison mère consacre un « prieuré » en pays de Falaise ! C’est signe de notoriété : de même, le Louvre a créé un musée à Lens, et s’apprête à en ouvrir un autre à Abou Dhabi. Ce Mémorial des Civils dans la guerre s’est installé à l’ombre du grand fondateur d’abbayes, Guillaume le Conquérant, et au cœur des zones de combat qui ont vu la fin de la bataille de Normandie.

 
 

Editorial N°97 - avril-mai-juin 2016


Musée des impressionnistes
 
TOUS IMPRESSIONNISTES !

Voilà ! C'est parti pour cette troisième édition du festival Normandie impressionniste, qui va une nouvelle fois braquer les projecteurs sur notre région, avec partout des expositions, des colloques, des représentations théâtrales, des manifestations de plein air... De quoi donner à la province aux léopards ses plus beaux atours et permettre à tout un chacun de profiter de la fête. 
Mais cette année 2016 est aussi un peu particulière, parce que nous commémorerons en octobre prochain le 950e anniversaire de la bataille d'Hastings, remportée par Guillaume le Conquérant sur Harold de Wessex. Et cela intéresse évidemment beaucoup un magazine comme le nôtre, qui ne cesse, depuis plus de vingt ans, de vous emmener dans les coulisses de l'histoire et du patrimoine.
La rédaction a donc décidé de consacrer un numéro hors-série à cet événement majeur. Nous tiendrons bien sûr nos lecteurs informés de l'avancement du projet. Sachez d'ores et déjà que nous avons souhaité raconter l'épopée normande depuis l'arrivée des Vikings jusqu'à la mort du Conquérant : l'émergence de la dynastie ducale de Rollon à Robert le Libéral, la jeunesse tourmentée de Guillaume, sa reprise en main du pouvoir, la conquête de l'Angleterre... Nous nous sommes aussi intéressés à la renaissance intellectuelle, culturelle, architecturale du XIe siècle, de même qu'à l'émergence d'une société anglo-normande originale dans les îles britanniques...
En attendant, nous vous proposons d'aller vous promener avec nous dans les couloirs du château de Blanc-Buisson, de découvrir l'exploit du petit Cabieu qui repoussa à lui seul une invasion anglaise du côté de Ouistreham, de partir peindre avec Claude Monet, Eugène Boudin et Louis-Alexandre Dubourg, d'explorer les marais de la Dives ou le jardin d'Étienville, de découvrir le Parlement de Normandie, ancêtre lointain du conseil régional... La Normandie, toute la Normandie, rien que la Normandie !
Enfin, un mot sur notre prix en kiosque. Nombreux sont ceux parmi vous qui nous ont contactés pour nous demander des explications sur cette brutale hausse de tarif. Dans un contexte difficile pour la presse magazine régionale, nous avons pu observer la disparition de plusieurs de nos confrères. Les raisons sont multiples : concurrence d'internet et changements des pratiques induits par les médias du web, crise qui n'en finit pas, charges toujours croissantes...
Nous sommes depuis vingt ans dans une logique où la qualité de notre publication est primordiale. Tout cela représente un coup économique et des charges considérables pour une structure modeste. Ceci nous a malheureusement imposé ce choix difficile, afin de continuer l'aventure Patrimoine Normand. Vous remarquerez en revanche que le prix des abonnements est demeuré inchangé. Nous avons besoin de vous : merci de nous garder votre confiance !

 

Bonne lecture !
La rédaction.

Nous laissons maintenant la plume à Stéphane Grimaldi, directeur général du Mémorial de Caen, pour vous présenter le nouveau Mémorial des civils dans la guerre, qui ouvrira ses portes à Falaise le 9 mai prochain.
 

Laurent Corbin et Stéphane Grimaldi
Stéphane Grimaldi (Directeur du Mémorial de Caen). 
et
 Laurent Corbin (rédacteur en chef du magazine Patrimoine Normand
Le Mémorial des civils dans la guerre sera inauguré à Falaise le 8 mai 2016. Son ouverture au public aura lieu le 9 mai.
Le bâtiment, ancien tribunal, repensé par l’architecte Jacques Millet, se compose de trois étages principaux, de 800 m² chacun. 
La scénographie de ce nouveau musée reprend les mêmes critères d’exigence que ceux du Mémorial de Caen : permettre à tous les publics de comprendre la complexité historique du propos.
Les objets retenus et présentés au public ont été sélectionnés pour leur puissance d’évocation. Des scènes évoquées – exode, bureau de recrutement pour le STO, cinéma sous l’Occupation… – seront proposées au public afin de soutenir le propos historique général. Chaque thème sera étayé par des interviews de témoins, produites par la Communauté de Communes du P­ays de Falaise et le Mémorial de Caen, et réalisées par Pascal Vannier. En tout, douze témoignages sur des sujets précis seront diffusés : la peur, les restrictions, les bombardements, l’école, la Résistance, la figure de l’occupant…
L’ensemble constituera un musée, à ce jour unique, sur la vie des civils pendant et après la guerre, en Normandie comme dans le reste du monde.
Les parcours rappelleront aux visiteurs que la Seconde Guerre mondiale, contrairement à la Première Guerre mondiale, a tué plus de civils que de militaires.

Stéphane Grimaldi
Directeur général du Mémorial de Caen



Patrimoine Normand 97 - Normandie Impressionniste


PATRIMOINE NORMAND N°97

Feuilleter patrimoine normand

 


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.


ESPACE ANNONCEUR

 
Musée Utah Beach Fondation Claude Monet - Giverny
abbaye de Montivilliers Musée de l`horlogerie
Saint-Lo Musée de Normandie
Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d`Alençon Musée des Beaux-Arts de Rouen
Gisors, La Légendaire Château de Martainville
Rouen - Corderie Vallois Manufacture Bohin
Publicité magazine normandie  


Les RUBRIQUES


Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5