Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 
 
 
 

 
 
 
   
 
   
 
 
Accueil | A PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE |   ACTUALITE  


 

 
 
Feuilleter Normandie 44

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité



Terroir

Les huîtres de Normandie

Huîtres de Normandie


Il y a trois cents ans de cela, l’huître était si abondante dans notre région qu’elle se pêchait et que son commerce animait de nombreux ports du bord de la Manche. Avec le déclin des gisements naturels, il a cependant fallu passer à l’élevage. Or, la greffe a d'abord mal pris en Normandie. Autour de 1970 heureusement, une succession d’innovations techniques ont convaincu les Normands de se convertir en nombre à l’ostréiculture. Après une quarantaine d’années d’efforts, l’huître « t'cheu nous » revient dans nos assiettes. Pour notre plus grand plaisir !

 

en savoir +

jardin

Castillon en Bessin, 
La diversité paysagée

Les jardins de Plantbessin à Castillon

Les jardins de Plantbessin à Castillon, près de Bayeux, figurent parmi les plus anciens de Normandie. Sous les abords d’une promenade festive et apaisante, ils répondent à une conception rigoureuse et à un tracé géométrique précis qui font d’eux un modèle en la matière.
 

Archéologie

Orival,
quand le passé ressurgit !

 Orival - SENTIER DES TROGLODYTES

Sur près de 6 km, Orival déploie son amphithéâtre de roches, en lisière de la forêt de la Londe-Rouvray. Dotée d’un riche patrimoine tant naturel que bâti, cette petite commune de quelque mille habitants est aussi l’héritière d’un long passé qui aujourd’hui resurgit. Depuis peu, une association locale s’est ainsi lancé le défi de restaurer les habitats troglodytes de la Roche-Foulon ; tandis qu’un peu plus loin dans la forêt, les vestiges de l’oppidum mobilisent plus que jamais les archéologues. Petite promenade au cœur du mystère orivalais.
 

en savoir +

HISTOIRE

Les forets normandes

Forêt normande

La Normandie appartient à la France chauve. En effet, seuls 13 % de sa superficie sont couverts de forêts, un chiffre pâle en comparaison de la moyenne nationale qui avoisine les 29 %. Au XIIIe siècle, notre région était pourtant l’une des provinces forestières du royaume. Mangées par l’urbanisation, repoussées par les cultures, les forêts apparaissent aujourd'hui parmi les derniers îlots d’une nature préservée. Leur histoire prouve cependant que les Normands les fréquentèrent, les aménagèrent, les exploitèrent et les replantèrent depuis des temps anciens. 

 

en savoir +

ILLUSTREs NORMANDs


Il en a dessiné des robes, des tailleurs, des jupes et tout le nécessaire à l'organisation de défilés de haute couture durant sa carrière éclair dans l'univers de la mode, ce Granvillais-là. 

en savoir +
 


Ah ! Prévert... Ses escargots partant à l'enterrement d'une feuille morte d'un train de... bah d'escargots (notre première pensée était « de sénateurs »), arrivant franchement à la bourre alors que les arbres sont déjà redevenus verts.
 

en savoir +

PATRIMOINE

La cathédrale de Sées

Cidre de Normandie

Avec 4 358 habitants dénombrés lors du recensement 2012, la ville de Sées est l'une des plus petites communes de France métropolitaine à posséder une cathédrale. À la fin du mois d'octobre 2015, cet édifice hors norme s'est vu doter de trois nouvelles cloches et a ainsi recouvré une partie de la voix qui lui manquait depuis des lustres. L'occasion pour Patrimoine Normand de retracer le parcours tourmenté de cet immense vaisseau de pierre.
 

en savoir +

MUSEE

Musée du Débarquement
d'Utah Beach

Musée Utah Beach

Après les grandes commémorations liées au 70e anniversaire du 6 juin 1944, puis à la capitulation du 8 mai 1945, l'attention des médias nationaux s'est quelque peu détournée des thématiques liées à la Seconde Guerre mondiale. Le moment pour Patrimoine normand de procéder à une piqûre de rappel, en donnant un coup de projecteur sur l'un des plus beaux musées de Normandie dédiés à cette période.

 
 

Editorial N°96 - janvier-février-mars 2016


Réunification de la Normandie
 
Laurent Corbin et Hervé Maurin
Laurent Corbin (rédacteur en chef du magazine Patrimoine Normand) et Hervé Morin (Président de la région Normandie).
DU COTENTIN AU VEXIN,
TOUS NORMANDS

On en rêvait depuis trente ans, on en parlait sérieusement depuis trois ans. Et voilà, c'est fait : les deux demi-Normandie sont enfin réunifiées au sein d'une seule entité. Le conseil régional sorti des urnes au mois de décembre dernier, va maintenant représenter chaque Normand sous la présidence de M. Hervé Morin, depuis Le Tréport jusqu'à Alençon, depuis Granville jusqu'à Gisors. Pour un magazine comme le nôtre, qui durant plus de vingt ans n'a cessé de vanter les charmes du patrimoine de la Normandie et la richesse de son histoire, sans jamais tenir compte des frontières administratives, l'événement revêt bien sûr une importance fondamentale.

De nombreuses questions demeurent certes en suspens à l'heure où nous écrivons ces lignes. Il faudra sans doute trouver de multiples solutions de compromis qui ne froissent personne, à défaut de contenter tout le monde. Mais c'est au nouveau pouvoir politique qu'incombe désormais cette tâche. À chacun sa part de travail : en ce qui nous concerne, c'est cette culture régionale, l'ensemble de cette culture régionale, que nous allons continuer de promouvoir. Nous revendiquons plus que jamais tout l'héritage, nous acceptons tout l'héritage et nous ne rejetons rien de l'héritage !

Dans une interview accordée à notre confrère Tendance Ouest en 2011, à l'occasion des 1 100 ans de la fondation de la Normandie, le grand historien Claude Quétel, un brin désabusé, fustigeait le peu d'intérêt que les Normands éprouvaient pour leur région. Il effectuait au passage une comparaison peu flatteuse - pour nous - avec l'engouement des Bretons et des Ch'tis pour leurs racines respectives. L'aberration administrative qui nous a si longuement frappés, férocement défendue par tous ceux qui avaient intérêt à ce qu'elle perdure, n'a évidemment rien arrangé à cet état de fait. Mais l'indifférence collective y est aussi pour quelque chose. Désormais, sans rien renier de notre diversité, faisons fi des particularismes et regardons ensemble vers l'avenir avec sérénité, plus que jamais convaincus que l'union fait la force. Nous sommes donc bien décidés à tenter de redonner, numéro après numéro, le goût de la Normandie aux Normands.

Et cela commence dès maintenant. Excusez du peu : place au talent de Camille Pissarro, à la verve de Jean de La Varende, à la renaissance de la ville gallo-romaine d'Aregenua ou de l'abbaye de Jumièges, à la lignée des évêques de Sées, aux gouverneurs d'Elizabeth Castle, aux mystères des falaises d'Orival, à la splendeur des forêts normandes, au sacrifice des Gi's à Utah Beach... Et à bien d'autres choses encore. Le dépaysement est bien au coin de votre rue.

 

Bonne lecture !
La rédaction.



Patrimoine Normand 96


PATRIMOINE NORMAND N°96

Feuilleter patrimoine normand

 


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

 S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.


Rubriques Patrimoine Normand

Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs 

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5