Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand

Faire une recherche :  


Impression (s) soleil, lumières d’estuaire au Havre
Publié le : Samedi 9 Septembre 2017


abonnement magazine


‹ Retour à l'agenda

Annette Haudiquet, conservatrice du MuMa, présente luvre de Monet à la presse.

Annette Haudiquet, conservatrice du MuMa, présente l’œuvre de Monet à la presse (© SWG).

 


DATE : 
Du 10 septembre au 8 octobre 2017
LOCALISATION :
Le Havre (76)

Impression (s) soleil, lumières d’estuaire au Havre


 

C’est la dernière grande exposition de l’année organisée au Havre, dans le cadre du 500e anniversaire de la fondation de la ville par le roi François Ier. Retour d’une œuvre mythique à quelques pas de l’endroit où elle a été conçue, 145 ans plus tôt.


À plusieurs reprises déjà, nous avons précisé dans les colonnes de notre magazine le rôle majeur que joua la toile de Claude Monet (1840-1926) Impression, soleil levant dans l’histoire de l’art. Habituellement pensionnaire du musée parisien Marmottan-Monet, cette marine mondialement réputée, qui donna son nom au courant impressionniste, fait escale pour seulement quatre semaines au MuMa (musée d’Art moderne André-Malraux) du Havre. Autant dire qu’il ne faut pas trop tarder pour profiter du privilège « de l’admirer à nouveau baignée dans les lumières qui l’ont vue naître », explique Annette Haudiquet, conservatrice du musée. L’une des particularités du MuMa est en effet de profiter largement de l’éclairage du jour, grâce à ses immenses baies vitrées donnant sur l’entrée du port et le grand large.



 

Une œuvre, un contexte

 

Afin d’obtenir l’aval de Patrick de Carolis, directeur du musée Marmottant-Monet, il a fallu plusieurs années de négociations serrées, notamment pour convaincre que le MuMa était capable d’assurer la sécurité de l’une des plus célèbres peintures de la planète. Et elle est enfin là, cette aube féerique, offerte aux regards du public normand (et de tous ceux qui voudront venir la voir !), entourée d’autres œuvres magnifiant les ambiances de l’estuaire : aquarelles ou toile signées Joseph Mallord William Turner (1775-1850), prêtées par la prestigieuse Tate Gallery de Londres ; rayonnantes photographies de Gustave Le Gray (1820-1885), capturées au milieu du XIXe siècle ; explosions de nuances dans les nuages d’Eugène Boudin (1824-1898), l’artiste honfleurais que Corot surnommait « le roi des ciels » ; couchants radieux de Félix Vallotton (1865-1925) ; bains de mer colorés ou scènes portuaires intimistes signés Raoul Dufy (1877-1953). Le travail de Monet est ainsi à la fois replacé dans ses clartés naturelles et dans le contexte de son temps. À voir impérativement.

Rédaction : Stéphane William Gondoin ; Mise à jour le : 09/09/2017 à 15:17.
 

À LIRE AUSSI :

Impression(s), soleil

Impression(s), soleil

À noter la parution du très bel ouvrage Impression(s), soleil aux édition d’art SOMOGY, en vente sur place au prix de 29 €. Nous publierons un commentaire plus complet dans notre N° 103, à paraître début octobre.

 


 

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
MuMa du Havre, du 10 septembre au 8 octobre 2017.
Tél. : + 33 (0)2. 35. 19. 62. 62.
Ouverture exceptionnelle de 7h30 à 20h30, du mardi au dimanche (fermeture le lundi) – Entrée pt 10 €.
www.muma-lehavre.fr

CONSULTER L'AGENDA CULTUREL
 

 


 

 

Exposition : Coiffes toujours, tu m'intéresses !
Publié le : Jeudi 10 Aout 2017


abonnement magazine


‹ Retour à l'agenda


DATE : 
Du 18 mai au 30 novembre 2017
LOCALISATION :
Saint-Lô (50)

Coiffes toujours, tu m'intéresses !


 

Nos voisins les Bretons ont beau avoir des chapeaux ronds, les Normands vont vous plaire assurément : « papillons », « comètes », « abeilles » et autres apparats, de quoi garder la tête haute !
De la grande volante de Coutances aux comètes de la Hague, le musée du Bocage Normand vous invite à survoler la Manche pour (re)découvrir ses coiffes oubliées. Contre vents et marées, elles déploient leurs ailes et vous révèlent leurs dessous cachés. À votre tour, venez les essayer !
Apparues à la fin du
XVIII? siècle, les coiffes normandes connaissent une longévité et une richesse exceptionnelles en raison de la prospérité économique et de l’enrichissement du monde agricole.
A partir des années 1830, dans le centre et le nord de la Manche, le traditionnel petit « bonnet rond » gagne en volume grâce à l’ajout d’une carcasse métallique. Pendant 40 ans, les coiffes deviennent de véritables constructions dont les formes rappellent celles d’un oiseau aux ailes déployées. Toutes les audaces sont permises… mais les codes sont nombreux !
Pour dissimuler leurs cheveux, les femmes portaient un simple bonnet de toile appelé cornette. Après la Révolution française, les coiffes se différencient selon les régions. Deux types de coiffes apparaissent : la coiffe de travail et la coiffe de cérémonie.
Malgré cette diversité, toutes les coiffes sont structurées de la même manière : un fond, plus ou moins grand, une passe, brodée ou non, et des ailes, aussi appelées volants, décorés de dentelle.
Au cours du XIX? siècle, les coiffes d’apparat s’agrandissent de façon démesurée. Dans la région de Saint-Lô et de Coutances, le fond des coiffes atteint ainsi 1,20 m de largeur !

 

A LIRE : 

Costume traditionnel de Saint-Lô

Costumes et coiffes normandes

Rubrique paru dans le magazine Patrimoine Normand.
Par Georges Bernage.





 

 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Musée du Bocage Normand
Ferme de Bois Jugan,
Boulevard de la Commune,
50000 Saint-Lô
Tél. : 02 33 72 52 55

www.saint-lo.fr

CONSULTER L'AGENDA CULTUREL
 

 


 

 

Les Médiévales du Château de Crèvecœur
Publié le : Dimanche 30 Juillet 2017


abonnement magazine


‹ Retour à l'agenda

Médiévales de Crèvecœur
DATE :
Du 6 au 13 août 2017
LOCALISATION : 
Crèvecœur-en-Auge (14)

Les Médiévales du Château de Crèvecœur



Grâce à une soixantaine de passionnés, le château de Crèvecœur organise une semaine pour vivre à l’heure du Moyen Âge. Devenez le témoin de scènes uniques où chevaliers, seigneurs, artisans, paysans et musiciens vivent jour et nuit comme en 1467.


Pour cette 20ème édition, les Médiévales ont pour " Croyances et superstitions ". En août 1467, alors que les récoltes battent leur plein et que l’on prépare dans la liesse la fête des moissons, une série d’incidents vient troubler la quiétude de la seigneurie de Crévecoeur. L’empoisonnement d’un puits, des bêtes retrouvées mortes, un incendie criminel et des cas de folie spontanée suscitent de vives tensions au sein du domaine. Le temps de quelques heures, devenez enquêteur et aidez les habitants à découvrir ce qui se trame au Château. Vous pourrez également festoyer dans la Taverne Médiévale, ouverte en continue.
Deux banquets en soirée sont organisés les 8 et 12 août où jongleurs, troubadours et cracheurs de feu viennent animer les festins.
Le château de Crèvecœur redevient ainsi la seigneurie telle qu'elle devait être au XVe siècle. Voyage dans le temps assuré !


 

INFORMATIONS PRATIQUES :
De 11h00 à 19h00

Château de Crèvecoeur
14340 CREVECOEUR-EN-AUGE
Tél. :  02 31 63 02 45?
www.chateau-de-crevecoeur.com

CONSULTER L'AGENDA CULTUREL
 

 


 

 

Exposition "Normandy 44" à Monaco
Publié le : Mercredi 26 Juillet 2017


abonnement magazine


‹ Retour à l'agenda

Normandy 44
DATE :
Du 7 juillet au dimanche 20 août 2017
LOCALISATION : 
Monaco

Exposition "Normandy 44" à Monaco



L’exposition NORMANDY 44 s’articule à la fois sur des contenus pédagogiques, culturels et historiques, permettant de traiter les enjeux de cette page incontournable de l’histoire du XXsiècle. Le but étant de cultiver le devoir de mémoire, destiné à l’ensemble des générations, particulièrement pour les plus jeunes.
Un événement en partenariat avec le magazine Patrimoine Normand.


Plus d'informations : Normandy 44 - Le tour du monde des plages du Débarquement

Expo Normandy 44 prince de Monaco fabrice Corbin

Visite princière à Normandy expo Chapiteau de l 'Espace Fontvieille Monaco Fabrice Corbin directeur et Valérie Cuvelier commissaire de l'exposition ont accueilli S.A.S Le Prince de Monaco lors d'une visite privée (© Normandy 44).




 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Exposition ouverte tous les jours du vendredi 7 juillet au dimanche 20 août 2017.

Espace Fontvieille
5 Avenue des Ligures
98000 Monaco
Tél. :  06 37 31 54 55

CONSULTER L'AGENDA CULTUREL
 A LIRE : 

 

Monaco
Albert de Monaco revient sur la terre de ses ancêtres
 
le prince Albert était à Saint-Lô et Torigni-sur-Vire pour inaugurer une exposition consacrée à l'histoire de sa famille.

EN SAVOIR +

 

Bourvil

Torigni-sur-Vire : berceau de la famille de Monaco
 
Bourg trop méconnu, Torigni-sur-Vire, fut un "Versailles normand", superbe château avec parc de 60 hectares d'où les Matignon représentaient le Roi pour la Normandie, ils s'allièrent aux Princes de Monaco qui y résidèrent très souvent jusqu'au début du XIXe siècle.

EN SAVOIR +
 
   

 


 

 

Musée du Débarquement - Arromanches
Publié le : Lundi 24 Juillet 2017


abonnement magazine


Guide général des musées et mémoriaux 
du Débarquement et de la Bataille de Normandie

Musée du Débarquement - Arromanches

Musée du Débarquement - Arromanches


  Extrait Hors-Série Normandie 44
Par Stéphane William Gondoin


La commune d'Arromanches, située sur la plage de débarquement Gold Beach, fut l'un des deux sites retenus par les Alliés pour y installer un port artificiel. Dès le 7 juin, des bateaux hors d'âge étaient coulés au large pour former les éléments d'une digue artificielle. Le lendemain, on immergeait les premiers caissons Phoenix. Le port d'Arromanches traita jusqu'à 20 000 tonnes de matériel par jour et fonctionna jusqu'en novembre 1944. C'est ici que s'ouvrit, en 1954, ce premier musée consacré au Débarquement. Des maquettes, une riche collection d'objets, un film documentaire passionnant, permettent de bien comprendre le fonctionnement de cette infrastructure hors norme.

Vue de l`une des jetées à sens unique du port artificiel codé  Mulberry B  face à Arromanches-les-Bains  ( I.W.M.).

Vue de l'une des jetées à sens unique du port artificiel codé “ Mulberry B ” face à Arromanches-les-Bains (© I.W.M.).

 

 



Musée du Débarquement
Place du 6 Juin 1944
14117 Arromanches-les-Bains

Ouvert en février, novembre et décembre de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 00 ;
en mars et octobre de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30 ;
en avril de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h ; de mai à août de 9 h à 19 h ;
en septembre de 9 h à 18 h ; fermé en janvier.

Tarifs : adultes 7,90 € ; enfants 5,80 €. 
http://www.musee-arromanches.fr/
Tél : +33 (0)2 31 22 34 31


Seconde Guerre mondiale en Normandie


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Normandie 44.


 


 


 

 

Scriptorial d'Avranches (Manche)
Publié le : Dimanche 23 Juillet 2017


abonnement magazine


Scriptorial d`Avranches

Scriptorial d'Avranches (Manche)


  Extrait hors-série Normandie Médiévale
Par Stéphane William Gondoin

La ville d'Avranches est indissociable de l'histoire du mont Saint-Michel. D'abord parce que c'est un évêque des lieux, Aubert, qui décida en 708 de fonder un premier oratoire sur le mont Tombe. Depuis les hauteurs de la cité ensuite, là où autrefois s'élevait une cathédrale romane, on aperçoit au loin la silhouette de l'immense abbaye, posée au milieu des flots ou des sables selon les caprices des marées. Parce que tout le contenu de la bibliothèque du monastère enfin, fut remis à la municipalité après la dissolution des congrégations religieuses, en 1790.
C'est donc à cette cité du sud de la Manche que revient le redoutable privilège de préserver un fonds patrimonial unique et fragile, réalisé, acquis ou enrichi par des générations de moines : 203 manuscrits médiévaux et plusieurs milliers de livres et d'imprimés. Pour mettre en valeur ces pièces remarquables et diffuser leur connaissance auprès du grand public, Avranches s'est dotée du « Scriptorial », un musée original et passionnant, à la fois dédié à l'histoire de la ville (peinture, pièces archéologiques, art sacré, etc.), mais aussi à celle du Mont et de ses manuscrits. Nombre d'entre eux remontent à l'époque ducale, particulièrement aux XIe et XIIe siècles. Les bornes multimédias, les outils interactifs, les jeux et films sauront aussi ravir les plus jeunes. À découvrir seul ou en famille.

Scriptorial d`Avranches

 

Scriptorial d'Avranches

50, place d'Estouteville
50300 Avranches
Tél. : + 33 (0)2 33 79 57 00


Octobre, novembre, décembre, février, mars, de 14h à 18h. Fermé le dimanche et le lundi /
Avril, mai, juin et septembre, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé le lundi / Juillet et août, de 10h à 13h et de 14h à 19h. Fermé le lundi.
Plein tarif 7 € - www.scriptorial.fr


Normandie Médiévale


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Normandie Médiévale (2016).


 

 
 

 


 

 

1 000 ans de Normandie
Publié le : Vendredi 21 Juillet 2017


abonnement magazine


1000 ans de Normandie
1000 ans de Normandie, une exposition dans les cinq départements normands (DR).

Alençon, Caen, Rouen, Évreux, Saint-Lô :
1 000 ans de Normandie


  Extrait Patrimoine Normand N°102
Par Stéphane William Gondoin

Comment « l’identité normande » s’est-elle construite au fil des siècles ? C’est la question à laquelle tente de répondre cette exposition qui s’appuie sur les richesses des archives de nos cinq départements. Quinze panneaux didactiques permettent de traverser l’histoire de la région depuis le XIe siècle : Normandie ducale, Normandie royale, guerre de Cent Ans, province d’Ancien Régime, Révolution, Normandie dans la République, terribles conflits du XXe siècle. À cette approche historique s’ajoute une vision plus territoriale et sociétale : paysages et habitats, richesse agricole, villes et industries, proximité de la mer, tourisme balnéaire, religion, arts et lettres, folklore. Parmi les trésors exhumés pour l’occasion, on admirera par exemple à Rouen les fameuses fibules scandinaves découvertes au XIXe siècle dans une tombe de femme à Pîtres (Eure), à Caen une charte de Guillaume le Conquérant en faveur de l’Abbaye-aux-Hommes, à Alençon un rouleau des revenus du prieuré de Ware, en Angleterre, datant du XIIIe siècle. En attendant de savoir ce qu’Évreux et Saint-Lô nous réservent à l’automne prochain… 

Accès gratuit. Pour tous renseignements sur les horaires :
 
Calvados : jusqu’au 17 septembre ; http://archives.calvados.fr (tél. : + 33 (0)2. 31. 47. 18. 50.)
Eure : à Évreux, prévision au dernier trimestre 2017 ; http://archives.eure.fr (tél. : + 33 (0)2. 32. 31. 50. 84.)
Manche : à Saint-Lô, prévision à partir du 24 novembre 2017 ; www.manche.fr/archivesdepartementales (tél. : + 33 (0)2. 33. 75. 10. 10.)
Orne : jusqu’au 3 septembre ; http://archives.orne.fr (tél. : + 33 (0)2. 33. 81. 23. 00.)
Seine-Maritime : jusqu’au 27 juillet 2017 ; www.archivesdepartementales76.net (tél. : + 33 (0)2. 35. 03. 54. 95.)

 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 102Juillet-Août-Septembre 2017)


 


 
Laisser un commentaire sur cet article (1 commentaire déjà posté)


 

 
Pages :12345...5455565758>>
 
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5