Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  



 
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité

 

 

Drapeau normand

ACTUALITÉS



Normandie Tourisme
 

La Manche

Calvados

Orne

Seine-Maritime

Eure

Châteaux en Normandie


Jardins normands

Randonnées


Histoire Normandie


Normandie gallo-romaine

Vikings en Normandie

Moyen-Age

Seconde Guerre mondiale en Normandie


Tradition Normandie


Faune de Normandie

Plantes en Normandie

Arbres en Normandie

Ornithologie

Mobilier normand


Normandie Terroir
 

Produits du terroirs normand

Cuisine normande


Normandie Culture
 

Costumes traditionnels normands

Littérature Normandie

Langue normande

Musique normande

Jeux traditionnels normands


Architecture



 
Suivez Patrimoine Normand sur Facebook






 

 



Il y a cent ans, l'explosion des poudreries belges à Graville
Publié le : Lundi 9 Novembre 2015


abonnement magazine


Le petit Havre

Il y a cent ans, 
l'explosion des poudreries belges à Graville


  Extrait Patrimoine Normand N°95
Par Stéphane William Gondoin

Durant toute cette année, on a assez peu parlé du centenaire de la Grande Guerre dans les médias nationaux. Coincée entre l'ouverture des hostilités en 1914 et la terrible boucherie de Verdun, en 1916, 1915 peine à exister. Les morts des batailles de l'Artois, des Dardanelles, ou bien encore de celle des Éparges, immortalisés par les textes fabuleux de Maurice Genevoix, valent pourtant bien les sacrifiés de la Marne ou du fort de Douaumont. Nous ne les oublions pas.
On le sait, le gouvernement belge en exil vint chercher refuge au Havre et à Sainte-Adresse au mois d'octobre 1914, après l'invasion du royaume par les forces armées allemandes (1). Dans la foulée se construisirent à la pointe de Caux, plusieurs usines destinées à approvisionner les armées belges qui combattaient dans les plaines de Flandre.
Le 11 décembre 1915, « il était dix heures moins un quart lorsqu'un fracas épouvantable retentit. Le bruit en fut entendu à Trouville, à Pont-Audemer, à Fécamp, à Yvetot, ainsi que nous l'ont affirmé nos correspondants de ces différents endroits » (journal Le Petit Havre, édition du 12 décembre 1915). Dans toute la région, les dégâts furent immenses : si les villes d'Harfleur, de Graville et de Gonfreville-l'Orcher s'avérèrent de loin les plus sinistrées, on releva des vitres brisées jusqu'à Pont-Audemer. On déplora au total 130 morts.
Les archives municipales du Havre ont mis en ligne toutes les éditions du journal local Le Petit Havre pour les années 1914 à 1919. Vous pouvez donc lire les articles relatifs à cet accident sur http://archives.lehavre.fr/. 

A LIRE : 

- La Normandie dans la Grande Guerre
- 1914-1918 : Sainte-Adresse, capitale de la Belgique

 
1) Sur ce sujet, voir le dossier publié dans Patrimoine Normand N° 90, été 2014.
 
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de Patrimoine Normand
(n° 95Octobre-Novembre-Décembre 2015)


 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
En mémoire des fusillés de la Première Guerre mondiale
Des vitraux à découvrir en toute autonomie à Beuzeville
Normandie et UNESCO
Enquête sur la "langue normande"
Désastre à Tatihou


• Catégorie liée :
actualite


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 



Patrimoine Normand 103


PATRIMOINE NORMAND N°103

Feuilleter patrimoine normand

Derniers articles


ABONNEZ-VOUS
et profitez d'uneoffre 
 exeptionnelle

-40%

4 numéros

24
au lieu de 40,00€

S'ABONNER
 
 Acheter d'anciens numéros


LibrairiE NORMANDe


événements

 

agenda culturel normandie

Agenda pour vos sorties culturelles en Normandie. Cliquez ici.

 

ESPACE ANNONCEURS

 
Manufacture Bohin Fondation Claude Monet - Giverny
abbaye de Montivilliers Musée de l`horlogerie
Saint-Lo Musée de Normandie
Honfleur Musée Canel
Abbayes Normandes
Compagnie Theatre des Trois gros Publicité magazine normandie


Les RUBRIQUES


Michel de Decker
Cheval Normandie
cuisine normande
Deauville histoire
Illustres normands
Fondation du Patrimoine

Livres sur la Normandie
Offre hors série Patrimoine Normand
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5