Accueil | À PROPOS | CONTACT | NOS AUTEURS | INDEX ARTICLES | ANCIENS NUMEROS | ABONNEMENT | AGENDA | LIBRAIRIE | ACTUALITE  | PUBLICITE |  


 

 
 

 

 



Inscrivez vous à notre Newsletter et recevez régulièrement un point sur toute notre actualité
Drapeau normand

Henri (1878-1949) et René (1876-1958) de Saint-Delis
Publié le : Lundi 10 Juillet 2017


abonnement magazine


‹ Retour à l'agenda

Exposition Henri (1878-1949) et René (1876-1958) de Saint-Delis Honfleur, musée Eugène Boudin
DATE :
Du 8 juillet au 16 octobre 2017
LOCALISATION : 
Honfleur (14)

Exposition
Henri (1878-1949)
et René (1876-1958) de Saint-Delis



Après le thème de l’enfance, abordé en 2016 dans le cadre de la troisième édition du festival Normandie impressionniste, le musée Eugène Boudin de Honfleur consacre sa prochaine exposition aux frères Henri (1878-1949) et René (1876-1958) de Saint-Delis, du 8 juillet au 16 octobre prochain.


Originaires du Pas-de-Calais, arrivés dans la ville du Havre en 1882, Henri et René de Saint-Delis furent notamment formés dans l’atelier de Charles Lhullier (exact contemporain d’Eugène Boudin, dont il fut autrefois rival pour l’attribution d’une bourse d’étude par la Ville) en compagnie d’Emile Othon Friesz et de Raoul Dufy, ces peintres que l’on qualifiera bientôt de fauves à la suite du Salon d’automne de 1905.
On a, dès lors, souvent comparé la carrière et la postérité de ces amis célèbres montés à Paris avec celle de ces deux frères qui firent de la Normandie le lieu naturel de leur exercice pictural : s’écartant de toute avant-garde, ils développèrent une œuvre originale et solide où la couleur, sans atteindre les sommets du fauvisme, n’en fut pas moins l’outil essentiel d’une expression singulière. Après avoir participé à la brève aventure du Cercle de l’art moderne, au Havre, seul un long séjour médical en Suisse (1908-1920) éloigna en effet vraiment Henri de sa terre d’adoption quand René, lui, ne quitta le rivage de la Côte d’Albâtre et la campagne cauchoise que pour quelques échappées bretonnes ou boulonnaises. Au lendemain de la Grande Guerre, Henri s’installa définitivement à Honfleur et René, lui, se fixa à Étretat : portraits, natures mortes, marines, scènes de la vie portuaire et rurale constituèrent dès lors l’essentiel de leurs motifs d’inspiration.
Cet ancrage normand a par conséquent largement irrigué, au-delà des collections publiques, les collections particulières locales : plus de 120 pièces, parmi lesquelles des peintures (sur toile, sur bois, sur métal), des dessins, des gravures et des livres illustrés seront ainsi présentés, permettant de proposer une idée représentative de leur production. Un grand nombre d’entre elles demeurent à ce jour inédites.

Henri de Saint-Delis, La plage et le vieux phare de Honfleur, musée Eugène Boudin, inv. 954.5.1 ; René de Saint-Delis, tretat, la falaise daval, coll. part.

De g. à d. : Henri de Saint-Delis, La plage et le vieux phare de Honfleur, musée Eugène Boudin, inv. 954.5.1 ; René de Saint-Delis, Étretat, la falaise d’aval, coll. part (D.R).


Quoique la datation précise des œuvres soit un problème majeur chez les Saint-Delis, de grandes périodes sont distinguables, tant par la facture que par le choix des motifs représentés, qui autorisent donc des estimations et une présentation chronologiques. Plutôt qu’une approche monographique, le parti pris de cette manifestation a été en outre de considérer l’œuvre de ces deux artistes conjointement, de façon à cerner les relations pouvant exister entre l’une et l’autre - tant stylistiques qu’iconographiques. Si ce n’est pas la première fois que la ville de Honfleur honore Henri de Saint-Delis (la galerie Braquehaye l’a notamment exposé en 1956, et la Société des Artistes Honfleurais en 1953, en 1965 puis en 1991), c’est bien la première fois qu’elle consacre, en revanche, une exposition commune aux deux frères.
La première ambition de cet événement est naturellement de faire connaître leur œuvre au-delà des frontières de la Normandie mais elle souhaite également, au cœur même de l’ancien territoire basnormand, terre historique de la peinture de paysage, amener le public à découvrir l’œuvre de René de Saint-Delis, peu connue à vrai dire de ce côté-ci de l’Estuaire de la Seine. De façon symptomatique, les collections du musée Eugène Boudin, largement sollicitées elles-mêmes pour cette exposition, ne conservent aucune œuvre de René, quand on en compte près de 70 de la main de son frère Henri de Saint-Delis.


 

INFORMATIONS PRATIQUES :
Du 8 juillet au 1eroctobre, tous les jours sauf le mardi, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h
Du 2 au 16 octobre, en semaine, sauf le mardi, de 14 h 30 à 17 h 30. Le samedi et le dimanche, de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30.

MUSÉE EUGÈNE BOUDIN
Rue de l’Homme de bois
place Erik Satie
14600 Honfleur
Tél. : +33 (0)2 31 89 54 00
www.musees-honfleur.fr

CONSULTER L'AGENDA CULTUREL
 

 
• Autres articles pouvant vous intéresser :
Impression (s) soleil, lumières d’estuaire au Havre
Exposition : Coiffes toujours, tu m'intéresses !
Les Médiévales du Château de Crèvecœur
Exposition "Normandy 44" à Monaco
Une Renaissance en Normandie


• Catégories liées :
ete 2017
evenements
automne 2017


• Commentaires : Cliquez ici pour laisser un commentaire

 
Aucun commentaire n'a été laissé sur cet article. Soyez le premier à laisser un commentaire !
 
 
J'EN PROFITE !
 
 

Espace Annonceurs

CLIQUEZ ICI

Pour votre sécurité, nous utilisons Paypal, la solution de paiement sécurisée du web, nous acceptons les cartes bancaires ci-dessous.
Pay Pal solution paiement
Livraison sous 48H avec La Poste


Livraison

Réseaux sociaux

  
 

PRATIQUE

PAtrimoine Normand
Les 3 Cours 
14220, Les Moutiers en Cinglais    par courriel
standard : 02 50 08 78 5