Patrimoine Normand magazine

 

Les Normands en Afrique noire dès le XIVe siècle

Jeudi 31 Janvier 2008
Les Normands en Afrique noire dès le XIVe siècle

À gauche : Costumes vers 1380, ceux que les Normands portaient alors ; À droite : Les vêtements en tissu sont utilisés dans ces régions, depuis très longtemps comme le démontre, entre autres, cette lithographie du début du XIXe siècle, extraite de « Esquises Sénégalaises », montrant un « homme sérère » en tenue traditionnelle.(BNF, Ms Fr. 2813, fol. 3V°.)


Extrait Patrimoine Normand n°35.
Par Georges Bernage.

 

On lit partout que les Portugais auraient été les premiers Européens à atteindre l’embouchure du fleuve Sénégal… en 1445. En fait, les Normands, bien meilleurs navigateurs, les avaient déjà précédés un siècle auparavant…

Carte des côtes du Sénégal d’après une carte fournie par l’Abbé Demanet dans son ouvrage publié en 1767.?On aperçoit le Cap Vert (où est actuellement implanté la ville de Dakar) où Jehan Prunaut et ses «?preux » compagnons eurent leur premier contact avec des Noirs, des Wolofs, peu après Noël 1364. On notera aussi Rufisque, où le français se serait conservé, vers le sud, les rivières Saloum et Gambie. Sur cette carte, le nord est à gauche. 

Carte des côtes du Sénégal d’après une carte fournie par l’Abbé Demanet dans son ouvrage publié en 1767.?On aperçoit le Cap Vert (où est actuellement implanté la ville de Dakar) où Jehan Prunaut et ses « preux » compagnons eurent leur premier contact avec des Noirs, des Wolofs, peu après Noël 1364. On notera aussi Rufisque, où le français se serait conservé, vers le sud, les rivières Saloum et Gambie. Sur cette carte, le nord est à gauche.

Et, pourtant, si on ouvre la Nouvelle Histoire de l’Afrique Française publiée en 1767 par l’abbé Demanet, on lit, à la page 27 : « En vain les Espagnols et les Portugais se disputent la première découverte de cette partie du monde, puisque les Normands, et surtout les Diépois, ont couru les côtes d’Afrique près d’un siècle avant que les Portugais songeassent à sortir de leur pays, et qu’il est prouvé que, vers le milieu du quatorzième siècle, ils avaient des établissements et un commerce formé à Rufisque, qui est à trois lieues de Gorée, et qui s’étendoient jusqu’au-delà de la rivière de Serré-Lionne dès l’an 1364. Les Annales normandes en font foi.

« Les Normands n’avoient sans doute pas été d’un plein saut s’établir à cet endroit, sans avoir reconnu la côte et fait des alliances avec les Naturels du pays ; cela est si vrai, que l’on sait, à n’en pas douter, que les Diépois associèrent à leur commerce sur les côtes d’Afrique en 1365 plusieurs marchands de Rouen. En 1366, on vit des effets de cette société ; elle équipa un nombre de vaisseaux, poussa son commerce le long des côtes, et établit des Comptoirs de distance en distance pour mettre ses commis et ses marchandises en sûreté. Après avoir augmenté ses Etabli...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand n°116

N°116
Janvier-Février-Mars 2021

 Et profitez d'une offre 
 exceptionnelle 

-27%

4 numéros

29
au lieu de 40,00€



DERNIERS ARTICLES

hors-séries


LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas