Patrimoine Normand magazine

 

La Renaissance normande - L’apogée culturelle du XIe siècle

Samedi 2 Juillet 2016
La Renaissance normande - L’apogée culturelle du XIe siècle

L'église Saint-Étienne de Caenà. La nef de Saint-Étienne dans sa simplissime majesté. Elle est restée romane jusqu’à la croisée du transept (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).


 
Extrait du hors-série Normandie Médiévale.
Par Thierry Georges Leprévost.

La Renaissance évoque immédiatement le quattrocento, les châteaux de la Loire, la redécouverte de l’Antiquité, un renouveau dans les domaines artistique, littéraire et scientifique. Pourtant, ce mot s’applique aussi à d’autres périodes de notre histoire : il y eut précédemment une renaissance carolingienne et, plus ignorée, une renaissance romane, et singulièrement normande, qui connut son apogée au XIe siècle et se prolongea jusqu’à la fin du XIIe avec un rayonnement qui n’a rien à envier à celui de la Rinascita. Une conséquence des invasions vikings et de la dynastie ducale qui s’ensuivit.

 

Architecture et sculpture : l’art de la pierre

Comme souvent quand il s’agit du Moyen Âge, ce mouvement est intimement lié à l’Église. Victimes des incursions scandinaves pendant des dizaines d’années, les monastères se retrouvent brûlés, en ruines, dévastés, désertés. Une fois fieffés par Rollon, convertis au dieu des autochtones, en voie d’intégration, les anciens Vikings doivent reconstruire sur une terre quasi vierge tout ce qu’ils ont détruit, conscients de la prépondérance du culte chrétien dans la société occidentale qui est à présent la leur. Avant que les Normands créent leur propre style, il faudra plus d’un siècle et beaucoup de tâto...
 

Il vous reste 85 % de cet article à lire.

 

Culture normande XIe siècle
 

 




Abonnement Patrimoine Normand


LIBRAIRIE « MOYEN ÂGE » :

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas